Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

Raid chaud patate 2014, by Wil

14 Juillet 2014 , Rédigé par nicnic38

Ça commence au sommet du Grand Colon. On est là pour fêter l’anniv de Nico G, tranquillement.

Il fait beau, on est au calme. Les parapentes, comme des papillons, tournent autour du sommet, se posent, repartent.

On attaque l’apéro, sereins.

Et là, tout bascule ! J’entends parler d’un raid, je m’intéresse à la conversation. Il manque un équipier. Et Laurence : « Tiens Will, je suis sûr que ça te plairait, tu fais quoi le 5/6 juillet ? »

Et voilà, c’était parti ! Mais attention, je suis pas entrainé. T’inquiète, on est des quadras, toi t’es jeune me dit Nico M, ça va passer tout seul. Menteur ! Je le sais, mais je fais semblant de le croire.

Nico : Wil t'es notre sauveur, on avait trouvé personne de dispo!!!

Wil : Rdv chez Nico, le matin du départ, où je fais la connaissance de Fred. On charge la voiture, la quantité de matos est impressionnante.

Nico : Le raid multi c'est l'art de se compliqué la vie... pour mieux en profiter... de la vie ;-)

Wil : Arrivés à Gresse, c’est une ambiance bon-enfant qui nous attend au départ. On voit que Fred et Nico sont des habitués, ils ont l’air dans leur élément, saluent à droite à gauche d’autres raideurs ou organisateurs.

On se rassemble pour le briefing, puis tout le monde se lève pour le départ et ….. c’est parti !

SECTION 1 : TRAIL balisé (3,9km et 350m D+)

Wil : Ca part vite, très vite ! Fred gambade devant, comme un lapin ! J’essaie de me faufiler pour ne pas trop me laisser distancer, en évitant les pointes des bâtons tenus à l’horizontale.

Nico : Comme toujours au départ, c'est la fête du slip... ça part à bloc et mieux vaut ne pas tomber... j'ai locké Wil dans un premier temps... Fred, je sais où il est... il devra attendre un peu...

Wil : Nico me surveille et reste à distance raisonnable. Je me dis que ça va ralentir un peu qd la montée va attaquer. Mon c.. oui ! Certes l’allure diminue, mais pas l’effort ! Nous voilà maintenant tous en file indienne, dans un single raide comme la justice. Je pousse sur les bâtons pour m’aider à monter, et rester dans le rythme de cette chenille humaine. Nico est quelques places devant, et il vérifie régulièrement où j’en suis. Ca fait pas une heure qu’on est partis, et je suis déjà dans le rouge ! Je pense pouvoir récupérer un peu à la transition avec la CO, mais quedalle ! Fred est frais comme un gardon, impatient de repartir !

Nico : sacré baptême du feu... je redescends tranquillou en VTT pour récupérer la voiture... allez à l'arrivée de la section 3... Sieste au programme... ça sera bavardage avec un moustachu... entre autre...

 

SECTION 2 : CO photo (4 km et 200m D+)

Wil : Nico nous récupère les bâtons et c’est parti ! Je fais le maximum pour ne pas me laisser distancer par Fred, qui trottine tranquillement tout en lisant la carte, en regardant à peine où il met les pieds.

Ah il me la refera Nico , son histoire de quadra !

Je suis Fred aveuglément, de toute façon je n’ai plus assez d’oxygène au cerveau pour me concentrer sur la lecture d’une carte. On pinaille un peu pour la balise n°5, bien cachée derrière un arbre. Puis Fred nous ramène efficacement à la transition avec le vélo.

Section 3 : VTT (15,4 km et 250m D+)

Wil : Le temps passé à s’équiper pour le vélo ne suffit pas à me faire descendre dans les tours. Ca viendra tranquillement après les premiers coups de pédale. Je rejoins Fred, puis nous basculons dans descente. Là je suis tout de suite plus à l’aise. Je suis content d’avoir pris mon tout suspendu, pour 1.5kg de plus, au moins je me fais vraiment plaisir en descente. Je double plusieurs raideurs, que je vois vraiment galérer avec leurs pédales automatiques, assis les jambes écartées, les fesses au-dessus de la tête sur leur tige de selle haute. Dès que la largeur du chemin le permet, je passe à côté confortablement, bien stable sur mes larges pédales plates, profitant du bon amorti de mes suspensions. J’attends Fred aux croisements, je n’ai pas de porte-carte sur mon vélo, et de toute façon, c’est lui le spécialiste orienteur.

Dès que ça remonte par contre, je fais moins le malin. Et puis dans les descentes où il passe devant, je vois qu’il ne se débrouille pas aussi mal qu’il veut bien le dire !

Nico : fallait pas l'énervé!!

La dernière montée avant la transition, en poussant le vélo, fini de me casser les pattes.

Section 4 : Roller (8,3km et 450m D+)

Wil : Je suis bien content de ne pas faire le roller. Je pense pouvoir souffler un peu et récupérer. Nico et Fred sont au taquet, ils partent rapidement. Je prends un peu de temps pour souffler et manger un bout, et fais connaissance avec le roadbook assistant. En fait, ca va être short ! Le tps de reboucler les vélos et le matos dans la voiture et de faire la route, je vais pas avoir beaucoup d’avance sur eux a la prochaine transition !

Nico : nous voilà parti dans la pente pour 2 km de descente par la route... on file et sommes dèçu de voir des équipes coupées dans des champs cultivés (c'est scié la branche sur laquelle on joue... enfin bref...). Nous voilà en bas avec les rollers... Fred a perdu un chausson... qu'il retrouve... on chausse et c'est parti pour 2 bons kilometres à se demander ce qu'on fout sur les roues... En plus il fait vraiment chaud et le bitume colle aux dents...

Réfléchi pas... on double... certaines équipes repassant à pied de desespoir... Pente + grattons = belle bavante. Allez hop je mets l'élastique histoire de faire le malin... Apres c'est 3 maudits kilometres, la pente baisse et on peut faire du roller à plus de 10km/h. Y avait moyen de faire quelques belles pointes de vitesse... hein Fred! La dernière pente est un peu poussive, mais je pense en avoir fini avec la section le plus pénible du raid... ouf!

Wil : La transition n’est absolument pas pratique ! je gare la voiture à 400m du point d’arrivée des coureurs, avec une bonne pente ! le tps de trouver les affaires de canyons de tout le monde et de les descendre, j’arrive en même temps qu’eux !

Pendant le vélo, j’avais évoqué le fait avec Fred que je lui cède ma place au canyon, afin de pouvoir récupérer un peu plus. Le choix est fait en deux mots pour cette option à l’arrivée du roller, merci beaucoup ! Je dois me refaire un AR rapide à la voiture, car je n’ai pas pris tout le bon matos.

Nico : Presque un sans faute pour ta première assistance! Pas mal... On a même droit à quelques victuailles... 15/20 ;-)

Wil : J’ai le temps de m’asseoir et de boire pendant qu’ils sont au canyon, et je dois quand même me retaper un aller retour à la voiture pour compléter le matos dont ils ont besoin pour le gros trail.

Ce coup-ci, j’ai plus de temps, je discute avec un breton et un bourguignon de deux autres équipes qui sont garés a côté de moi. Un bon repas, merci la salade de riz de Nico, et même le luxe d’une petite sieste !

Section 5 : Canyon (5 km et 300m D+)

Nico : nous voilà donc parti avec Fred, rassuré des compétence de notre équipier. Nous rejoignons le canyon par une route puis un sentier. Nous voilà au frais c'est bon ça!

Une fois arrivé au départ, nous enfilons nos combinaisons et c'est parti pour une section rafraichissante avec quelques tobogans et un rappel... Très Sympa.

Malheureusement c'est déjà fini... On range les combin' et on remonte à la transition précédente... Par un tracé balisé sur la route... bof bof...

section 5
section 5

section 5

Section 6 : Trek (14 km et 1400m D+)

Comme prévu initialement, on repart avec Fred pour un gros morceau du raid... Objectif la petite Moucherolle par le Pas de la Balme... Pas très compliqué à priori. Sauf quand les forestiers transforment le beau GR en tas de boue... Rien de bien grave, nous sommes avec quelques équipes avec qui en fonction de la forme et de l'orientation, nous allons nous croiser... Fred à la carte assure et nous permet de prendre un peu d'avance dans la partie "douteuse"... Ensuite, sous le Pas, c'est simple... et jusqu'a la Petite Moucherolle aussi. Il faut juste faire fumer les mollets... Petit coup de mou (relatif et passager) de Fred... Une fois à la Petite Moucherolle, la redescente sur le col des Moucherolles est un peu "engagée", le sol étant un poil glissant. On continue a descendre sur le Pas de la fenètre et c'est une remontée bien raide qui nous attend pour arriver au sommet du téléski des oursons... Ensuite c'est un moins (si on peut dire). Au col des deux soeurs une longue descente bien raide nous attend... très très raide.

Au pré Achard, on prend le balcon pour Prélenfrey... lieu de passage des Grésivaudan Xpress. ça commence à être long...

Raid chaud patate 2014, by Wil
Raid chaud patate 2014, by Wil
Raid chaud patate 2014, by Wil
Raid chaud patate 2014, by Wil
Raid chaud patate 2014, by Wil
Raid chaud patate 2014, by Wil
Raid chaud patate 2014, by Wil
Raid chaud patate 2014, by Wil

Section 7 : VTT (39 km et 1300m D+)

Wil : Vers 21h, mes 2 coéquipiers arrivent tout souriants à la transition. Nico est prêt très rapidement, et on enchaine. On profite du reste de la lumière du jour pour économiser nos frontales.

Nico : première balise sans soucis.

Wil : Nous avons du mal à trouver le single que nous cherchons pour rejoindre la seconde balise, et faisons finalement demi-tour pour y aller par la route. On aura perdu pas loin d’1/2h. Nous sommes rejoints par une autre équipe, en rejoignons une autre, et faisons la route à 4 ou 6, en fonction des moments.

Nico : On enchaine bien les balises ensuite.

On est gaté par le temps, nous roulons sous un beau ciel étoilé. Je commence à sentir venir les crampes, faut pas que je m’arrête de pédaler ! Nico veille à ce que je mange et boive bien. Je suis impressionné par sa facilité dans les descentes, avec son semi rigide et sa selle haute, dans des passages où je prends quand même des précautions malgré mon tout suspendu. Les montées sont de plus en plus dures pour mes cuisses, il faut que je descende du vélo sur des pentes de moins en moins inclinées…

Nico m’aide en me soulageant de mon vélo dans ces passages. Je profites des descentes pour m’étirer, et les pastilles que Nico (sporténine) m’a donné contre les crampes ont l’air de faire un peu effet.

Nico : La fin est un peu fastidieuse car j'ai un soucis de lampe... Je pense durant toute cette fin de section que je n'ai plus de batterie... Du coup, je roule sans éclairage (je garde ce qui me reste pour la dernière descente). Fatalement, on reste on est resté avec l'équipe de Karine E. Les descentes sont délicates à négocier "dans le noir"... enfin j'ai un poisson pilote devant et Wil derrière... Il faut y croire très fort.

Nous arrivons à la limite de la barrière horaire, à 2h30, et nous sommes autorisés à poursuivre sur le canoé. C’est Nico et Fred qui s’y collent, après une bonne pause repas.

Raid chaud patate 2014, by Wil

Section 8 : Kayak (9km)

Nico : Je commence à être un peu sec et la soupe de Fred est la bienvenue... et d'autres trucs... ce qui me tombe sous la main... ça m'inquiète un peu pour la suite... On vera bien.

On part les derniers en kayak... Fred va nous règler ça vite fait, bien fait. On a l'impression de revenir sur des équipes au loin... pas si sûr... Mais les balises s'enchainent sous un magnifique ciel étoilé... Entre temps, j'ai compris que ma frontale avait un faux contact... Damned...

On débalisera même le parcours en fin de section... A l'arrivée, le responsable du kayak récupère notre bateau... et trouve bien lourd... pffff voilà pourquoi on n'est pas revenu sur les autres équipes... J'étais étonnament bien pourtant... comme quoi une bonne soupe et ça repart.

Raid chaud patate 2014, by Wil

Section 9 : Trail (4km et 250m D+)

On regarde la montre et ça semble chaud pour la prochaine barrière horaire... On va quand même tenter le coup... Une fois la magnifique passerelle passée sous les étoiles, nous voilà à fond dans la partie finale de la section... dommage ça monte... j'en chie bien derrière Fred, mais je ne lache rien (Fred doit un peu ralentir...sympa).

On poinçonnera la balise à 4h58.

Tous juste autorisé à repartir en VTT.

Je cède volontiers ma place à Wil... Allez les gars, pon ne lache rien!!!

Section 10 : VTT (39 km et 1300m D+)

Nico : je remballe le merdier et file à la transition suivante... J'aurai un peu de temps pour encourager Carine, Denis et Stef... préparer une petite collation pour nos deux amis et faire une petite reposette... Toute petite.

Section 11 : Trail (39 km et 1300m D+)

Afin de pouvoir repartir sur cette section, Fred aura volontairement sauté le plus de balises... Adieu le classement (15 ou 20 c'est pareil) mais nous sommes toujours en course et on compte bien en profiter.

Nous voilà reparti avec Fred pour une belle section comme on les aime : de l'eau pour barbotter, un jolie tunnel, et de belles coupes... Une si belle coupe qu'on tombe quasiment sur la balise de la carrière... trop la classe. On a rejoint Carine et Denis et 2 autres équipes. La montée du col de Papavet est bien raide et nous nous faisons lentement mais surement distancer... on gère...

La suite est vraiment superbe avec la vue du Mont Aiguille magestueux qui nous domine sur toute la partie descendante de cette fin de section. Un régal.

On retrouve Wil qui nous ramene à Gresse pour faire la dernière section de VTT-via

Raid chaud patate 2014, by Wil

Nico : Nous avons donc sauté le second trail.

La section de VTT aussi sera racourci... barrière horaire oblige.

Cette section de VTT sans stress est l'occasion de papoter et de débriefé un peu... Je mettrai l'élastique hisqtoire de vérifier qu'il n'a pas rouillé... ça pourrait servir bien...

L'enchainement avec la via corda est l'occasion de papoter avec Auverne Outdoor... Bien sympa ces garçons.

Allez encore 2 balises en bourrinant... et on aura bien mérité le casse croute.

On rentre!

 

On attend avec impatience les commenatires du juilletiste de FRED...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article