Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

Raid in france 2015 v2.0

21 Novembre 2016 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Nous voilà reparti pour une nouvelle aventure…

Moyenne d’age de 40 ans bien tassé, à nous 4 le nombre d’heures de vol est non négligeable.

Une équipe mature oui sans aucun doute, mais surtout une équipe que a envie de vivre un truc fort et d’aller au bout de soit… Raid In France est fait pour ça.

Comme tout les ans le nombre de emails échangés avant la course est impressionnant. 2 Lyonnais et 2 Grenoblois… ça aide bien a se connaitre et se comprendre…

Au fil des années, je trouve tous ces préparatifs de moins en moins fastidieux… Je deviens zen avec l’age… En tout cas nous voilà déjà à J-2 avec les copains de raid74 et des autres équipes en train de préparer les sac, bidons et caisses… Pas de problème donc… le bidon bleu est toujours trop lourd et on enlève toujours les boissons… comme chaque année… que l’on met dans les caisses VTT… comme chaque année…

Grég : Allez l’année prochaine on se fera pas avoir avec leur balance, on fera comme en 2012 j’amène mon pèse personne, au moins lui je sais qu’il est

Oui cette année on est zen mais on a peut être zappé le test du système de fixation des canoés sur les charriots à voir plus tard …

Ces préparatifs c’est aussi l’occasion de revoir les bénévoles qui année après année sont là et nous bichonnent… Alors bien sûr, on n’a pas oublier de leur emmener des boites de Yogi Tea… Un bon réconfort dans les AT ou les CP posés souvent en plein vent… Un grand Merci à eux.

Un coup d’oeil sur la météo, c’est pas jojo… on devrait partir avec la pluie… on aura pas trop chaud au moins. Derniers préparatifs… ça fait plaisir de voir mes parents. Une bonne source de réconfort et de motivation.

Cette année Grég est de retour dans l’équipe… ça fait bien plaisir qu’il soit là… Pas seulement pour ces compétence de mécano ou son système D… C’est un solide… toujours prêt à dégainer l’élastique… et c’est surtout un super copain.

Grég : Bon cette année y a du y avoir un trou dans la raquette j’ai pas eu l’impression d’être « solide » comme dit Nico.

A l’orientation, Fred reste fidèle au poste : tu lui donnes une carte… et c’est parti… faut lui reprendre la carte pour qu’il s’arrête… Une machine le Fredo!

Enfin j’ai gardé le(a) meilleur(e) pour la fin : Marine a rempilé après un premier essai… Il va falloir serrer les dents pour pas qu’elle ne nous pourrissent trop dans les montées en VTT…

A oui j’oublie le capitaine… très motivé pour boucler son 6ième RIF, l‘expérience devrait pallier au faible volume d’entrainement de cet été… ou pas….

jusqu'à maintenant tout va bien..
jusqu'à maintenant tout va bien..
jusqu'à maintenant tout va bien..
jusqu'à maintenant tout va bien..
jusqu'à maintenant tout va bien..
jusqu'à maintenant tout va bien..
jusqu'à maintenant tout va bien..
jusqu'à maintenant tout va bien..

jusqu'à maintenant tout va bien..

Chouette programme

Chouette programme

Prologue : mercredi 0:00

 

Nous voilà donc tous agglutinés derrière la ligne de départ avec petit crachin, l’ambiance est chaude tout de même…

Nous allons partir pour un truc comme 90 heures de course… Alors évidemment ça part à balle!!!

Comme des morts de faim… Une balise ou 2 à ce rythme et puis nous nous mettons dans un tempo plus cool… de toute façon cette année le prologue enchaine avec un trek… Pas d’intérêt particulier à se mettre minable tout de suite… Du calme Joly Jumper!!!!

A piece of cake avec la top25…

Les balises vont s’enchainer comme des perles, nous jouons à l’élastique avec une équipe suédoise. Tantôt devant tantôt derrière…

Greg : Mince moi qui pensait que c’était les espagnols leadeurs de la coupe du monde, je suis un peu déçu …

Nous arrivons bientôt à la transition, un dernier coup de cul et hop!

Nous récupérons les cartes pour la première partie de course… un petit repas sous une bâche.

Raid in france 2015 v2.0

TREK 1 (29,9 km)

Lors du briefing, l’orga avait précisé que les cartes de l’Ain étaient de piètres qualités… Informations répétées plusieurs fois, mais que nous n’avons pas spécialement pris au sérieux…

nous voilà désormais à la 50 000ième… ça ne rigole plus…

La première balise se trouve bien, nous sommes encore avec quelques équipes…

Pour la seconde, nous cherchons le sommet d’une crête… La première ne semble pas la bonne…

Cette fois nous sommes seuls… on tache de suivre cette crête un certain temps puis, on change de crête… plus à droite.

Pas simple… On va finalement se recaler sur une piste. Allez hop une de plus. Fred habituellement à l’aise semble un peu en difficulté… Il faut qu’il rentre dans la carte, comme on dit.

Nous voilà bien calé et nous filons sans soucis vers la troisième balises.

nus traversons ensuite une zone humide malgré un détour par la droite… nous remontons ensuite un peu à flanc une colline… C’est là que tout commence à partir en cacahuète…

Fred racontera… Mais il ne laisse rien paraitre… pas mal de trucS en plus ou en moins sur les cartes… C’est chaud… On croise quelques équipes qui sont sur zone depuis quelques temps… OUTCH! ça promet.

On trouve finalement cette balise et on sort aussi la carte au 25 000ième fourni par l’orga… Elle est sensée nous aider… Hum hum… L’arrivée du jour devrait nous faciliter la tache…

Après Pas mal d’essais infructueux, Fred décide d’aller se caler sur du concret : une route et des fermes… ça nous vaut une bonne descente et une bonne remontée, mais ça en vaut la peine… nous trouvons rapidement la balise… A force de croiser plein d’équipes, on tombe sur nos amis de Raid74, Carine, Seb, Gaël et Grég… Nous faisons cause commune, et par moment ça ressemble à une ballade entre amis… Bonne ambiance… mais on est pas très performant… ou la carte une vraiment une grosse m… et que l’on doit s’en remettre à la chance… On croise aussi une autre équipe Raid74 : Will, Chris, Jerem et… On partage notre désappointement…

Bon gré mal gré on tirera 2 fois le jackpot (5 et 6), avant de descendre enfin sur le lac de Nantua.

Grég : L’avantage de nuit c’est qu’on ne voit pas le temps passé, mais pour trouver la 5 et la 6 je pense qu’on y a passé dans les 3 h, histoire de voir le jour se lever en fin de section

Cette « petite » section de trek se sera montrée bien retord… on a bien du faire 40 km mini…

Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0

STAND UP PADDLE (2km)

Bien content de finir cette section à pied un poil trop longue… Il y a pas mal d’équipe sur place… une petite ruche…

On ne traine pas et l’on enchaine sur les planches… d’abord debout, mais le vent de face et les vagues associées ne nous simplifie pas les choses… Grosso modo, tout le monde commence début et fini assis après avoir tenté la position à genou… ça fait de belles photos, mais pas très fun… Grég qui c’était bien entrainé nous met la route…

Bon du coup ça permet de se laver les gambettes et de se rafraichir un peu…

Grég : De mon côté comme j’avais pris un peu d’avance, j’en ai profité pour faire un petit plongeon histoire de me laver, ce n’est pas souvent qu’au RIF on peut prendre le temps d’un bon bain

Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0

TREK 2 (3,6km)

 

Après la nuit fraiche, on apprécie bien le soleil. ça va nous permettre de sécher… et surtout de transpirer dans la falaise de la Grande Roche. Superbe ascension qui va nous emmener sur la crête qui surplombe Nantua. On en prend plein les mirettes lors de notre évolution entre lac et falaise… Côté orientation pas trop de soucis, Il faut dire que le nombre de sentier est limité.

On bascule pour rejoindre les VTTs… Cette entame de course avec beaucoup de trek nous aura un peu usé. On est bien content de retrouver nos montures.

 

 

Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0

VTT 1 (21,1km)

 

Grég : L’équipe de Seb Plévy profite de la transition pour repartir avant nous. Pas grave, on les rattrapera à la première balise.

Au CP, on est bien content de croiser les bénévoles et Béa… D’autant que le contrôle du matériel se passe sans soucis ;-)

Cette fois, nous voilà les cheveux dans le vent (enfin surtout dans le casque) et c’est parti!

On roule bien l’allure de progression convient à tous. Au pédalage, l’équipe est homogène… On file donc bon train avec Fred dans la micheline…

Cette section se passe bien… enfin je crois………… 

Nous arrivons à la transition vers 19h…

Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0

KAYAK 1 (39,5 km)

Cette section s’annonce longue… le Kayak c’est notre point faible… Il faudra être patient et tenace, d’autant que nous allons quasiment tout faire de nuit… Idéal donc…

On se prépare et nous restaurons au mieux…

Nous ne trainons pas car l’astre solaire décroit toujours plus.

Spéciale dédicace à Lio pour sa pagaie.

Grég : Ah oui tient Nico faudra penser à réparer ta pagaie pour 2016 !

 

 

 

 

Allez hop, tous à l’eau, je fais équipe avec Marine. les deux maigres sont ensembles ;-)

nous profitons d’une bonne heure de clarté, trop courte… Chacun va petit à petit rentrer dans sa bulle… les idées filent. La monotonie de l’activité est propice à l’endormissement. Surtout quand on est devant. Derrière, il faut être un peu vigilant pour que la trajectoire reste la plus rectiligne possible… Trouver un objectif au loin et se caller dessus… De nuit c’est autre chose…

Après 3 bonne heures de descente, et après avoir tenté des discussions, quelques jeux de réflexion, on décide de faire un petit somme. 

On se gare sur la berge. Au programme : 5 minutes de sommeil flash.

Tic tac… dring!

C’est toujours étonnant de voir à quelle vitesse on s’endort et le bien que ça fait au réveil.

Nous repartons en n’étant pas dupe… Le niveau de vigilance ne va pas tarder  à retomber…

La fatigue plus la répétition du mouvement (droite et gauche) et l’absence de stimulation visuelle (ou si peu) met le cerveau en veille. Endormissement assuré.

L’objectif est donc de stimuler le cerveau en le faisant réfléchir : jeux de mémoire, calculs mentaux, chansons… Tout est utilisable : il faut que le microprocesseur fassent des calculs…

Simple en théorie car il faut une personne dans l’équipe qui remettent en permanence 10 balles dans la machine…

Une heure plus tard, une nouveau sommeil flash nous tend les bras… A cette endroit, l’Ain est large et le courant faible… On décide de juste s’accrocher et de se laisser dériver… Idée de génie…

Après 5 minutes de sommeil, nous repartons bille en tête… Les 45 minutes suivantes se passent bien… Avant de voir au loin une lumières puis 2 puis 4… hum hum…

Après un rapide échange en anglais , on comprend que nous avons remonter la rivière… Glurps…

C’est la séance « Les bronzés font du raid ». 

Demi-tour… bien dégoutés… on repart bien motivé tout de même…

Le deuxième effet kiss cool arrive : il pleut des hallebardes. Un rideau de pluie nous réduit la visibilité au minimum… A priori toujours dans le bon sens cette fois… ouf!

Grég : La j’en mène pas loin de mon côté,  La pluie ajoutée à la fatigue et le manque de sommeil commence à me jouer des tours, j’ai l’impression de vraiment pas avoir de force pour pagayer, bon je dis rien ça doit ête le manque d’entrainement en kayak pour cette année mais quand même.

On rentre la tête dans les épaules et on enchaine… Le premier portage se passe difficilement…

Grég : j’ai l’impression d’avoir passé mon temps à me réchauffer au feu que les benévoles avait fait Nous n’avions pas vraiment testé notre système de transport des kayaks… Donc on galère un peu, petite montée de tension… Mais les mécanos de l’équipe remettent tout d’équerre… pousse tire… ça semblait court sur la papier, mais c’est bien assez long… Le bon côté, c’est qu’on se réchauffe bien… Le second transport se passe bien jusqu’à la partie « trail » à 10 mètres de la berges… explosion du chariot (c’était le dernier transport du raid OUF!)…

partie du canoé est identiques aux 2 autres et je me vois pas finir la section.ièmeGrég : j’ai l’impression d’avoir déjà explosé et je me demande où trouver l’énergie pour me réchauffer,  Dans ma tête la 3

La fin de section est fastidieuse, Greg est en hypothermie… Dur dur… Un petit coup de speed pour finir cette section : un passage de rapides où il ne fallait pas de tromper de côté… grosso modo : il fallait rester bien à gauche sous peine de bouillon… Après cette grosse section de presque 10 heures, ça aurait été un peu dur…

Encore un petit effort et nous arrivons à la transition… A oui, il pleut toujours… 

 

Les bénévoles ont pitié de nous (des équipes en général d’ailleurs)… n’ayant qu’un petit auvent pour eux, il nous laisse une place… Pour Greg… qui va tenter de se réchauffer avec des habits secs. Avec Marine et Fred, nous trouvons asile dans le camion de transport des VTTs… Une soupe a été mise en route pour Greg… 

Grég : Ah ça y est j’ai du gagner 1 ou 2 degrés Celsius grâce à ce demi litre de soupes. Je sais pas comment font les autres moi je suis encore congelé !

On attaque à remonter les vélos… sous la pluie, je suis content d’avoir pris un poncho (pas celui de monsieur Ouille)… bien au sec je sors ma première roue… boom! 2 trucs et un ressort tombent par terre… A ben v’la aut’chose!!!

Grand moment de solitude… Première fois que je vois l’intérieur d’une roue libre… Mon Greg étant off, je tente de remettre les trucs. bof bof… Je vais attendre que Greg reprenne du poil de la bête, et on verra avec lui…

Du coup je m’occupe du VTT de Greg pendant qu’il se refait une santé…

15 minutes plus tard, Greg se charge de remonter ma roue libre…

D’un commun accord, on va filer au premier village pour se mettre au chaud dans un bar et sécher un peu… ça nous fera un petit crochet, mais ça semble indispensable.

Nous passerons une bonne heure au chaud… avec boisson chaudes et viennoiserie… Le top.

Greg : De mon côté, j’avais besoin de cet arrêt d’une heure pour me réchauffer encore et reprendre 1 ou 2.

 

VTT 2 (17,2 km)

 

Nous repartons donc vers de nouvelles aventures… toujours sous la pluie… 

Greg va mieux mais ce n’est pas encore ça… d’autant que cette petite section de VTT nous emmène à un canyon, forcément « frais »… Du coup, on sent bien que ça cogite un peu dans l’équipe… la succession de cotes et le sentiers boueux se passent sans soucis. Fred à la baguette et Marine en grande forme. Je reste un peu avec Greg qui se refait un santé petit à petit

Petit coup de pouce du temps : les nuages laissent bientôt place à un ciel bleu et un soleil chaleureux… Le moral remonte un peu…

 

 

CANYON annulé

 

A la transition, notre sentiment est mitigé… en effet, l’orga nous annonce que le canyon est annulé… La pluie a fait monté le cours d’eau… Cela devient dangereux… Les guides devront attendre quelques jours pour aller désinstaller le canyon. 

Je l’aurai bien fait ce canyon… sans doute qu’on aurait pris cher… 3-4h dans l’eau fraiches après plus de 30 heures de course et peu de sommeil… 

C’est un peu pour ça qu’on vient sur ce genre de raid… pour ce type d’activité un peu « exotique ».  Dommage donc…

Nous voilà donc tranquille au soleil en train de manger un bout… 

Greg : je vois la fin de mon calvaire, je profite de la zone ensoleillée pour me réchauffer et bien manger, je sens que le mauvais moment est passé.

 

 

VTT 3 (17,6 km)

 

Une belle section de VTT où Fred enfile les balises comme des perles… une belle traversée de rivière nous régale les yeux.

La suite est moins drôle. Le road book et la carte sonT formel : la balise est au bord du cours d’eau. Nous longeons le cours d’eau sur le sentier excentré mais avec vue surplombante sur le cours d’eau (on distinguais par moment une sente au raz de l’eau. Nous faisons un stop pour regarder la carte… On a dépassé la balise… La sente plus basse semblait peu propice au VTT avec Fred nous décidons d’aller chercher la balise à pied… La forêt au bord de l’eau est magnifique… les branches sont enguirlandée de mousse… C’est vraiment chouette… Il semble qu’on n’est pas les premiers à être passé par là… On croise une autre équipe. 

Mais choux blanc…

Nous sommes bien dépités car nous avions une belle section jusque là… On repart l’âme en peine… et 500 m plus loin… on tombe sur la balise… Damned!!!

Allez on ne lâche rien… on enchaine et finissons la section sur les chapeaux de roue… le fond du vallon est bien humide… La rivière est sortie de sont lit et l’on comprend mieux l’annulation de la section de Canyon…

A l’assistance, la troisième équipe de Raid74 est présente. Malheureusement, ils ont du abandonné sur blessure… Pas glop… En tout cas ils nous encouragent et nous motivent… Vraiment cool de les voir.

 

Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0
Raid in france 2015 v2.0

TREK 3 - CORDES 1

Après ces retrouvailles réjouissantes, nous laissons nos amis à l’AT et attaquons une bonne grimpette qui va se transformer en via cordata. Un poil glissant mais ça va… Nous arrivons bientôt sur ce qui aurait du être une voie ferrée mais une guerre mondiale sera passé par là… et les rails auront été transformés en canon… Triste monde…

Le guidos nous briefe sur la suite des évènements… deux passages étroits… ça devrait le faire.

La progression est vraiment chouette et le bruit assourdissant de la cascade de Charabotte nous annonce une vue magnifique…

On ne sera pas déçu… La grande classe!! Un moment inoubliable… Le jour se couche… Nous finissons dans le noir… les deux passages étroits sont bien étroits… et en tant que gros de l’équipe je fais fusible… ça passsssssssse… Nous rejoignons ensuite le village de….

Et aussi un peu pour se mettre vite au chaud. Morphée aussi… on en a bien besoin…  On pousse un peu la machine histoire de se mettre à l’abri de la prochaine barrière horaire…

 

 

Cette pause va nous faire beaucoup de bien d’autant qu’en plus de que le shunt du canyon (qui a été fait par les premières équipes) doit être compenser : 2:30 de stop en plus… à purger après le repos une fois que l’on aura dormi.

On décide de la stratégie : on va vite dormir (après un petit grignotage) et on mangera ensuite en purgeant les 2:30 de bonus… Je sais pas les autres, mais moi, j’ai bien dormi… et après le « repas » la petite sieste était tip top… grosso modo 8h petites heures de pause : Optimum.

VTT 4 (63,8 km)

 

 On repart en vélo… sous la pluie… On met la total : le bas de gore-tex semble de plus en plus à la mode ses dernières années (tant pis). Banzaï!! Une première montée va bien nous réchauffer… Mais la première descente va bien faire tomber le thermomètre… D’autant que Greg crève son tubeless… un poil sec le liquide :-/

clic clac : la chambre est installé et la roue remontée… 5 minutes chrono… Un bon travail d’équipe. Par contre, on se caille grave dans la fin de la descente… Gla bla… Le bon point c’est qu’il ne peut plu. Et nous voilà déjà dans la remontée vers le plateau du Retord… Chauffe Marcel chauffe!!

Fred nous mène sans soucis sur le plateau du Retord où les nuages commencent à se déchirer… Et le soleil se pointer… Un grand moment. On se régale… dommage que le refuge de ??? ne soit pas ouvert, on aurai bien bu une bière. L’équipe avance bien et la bonne humeur est présente… On enchaine bien les balises. Une fois le plateau traversé, nous attaquons la descente… Au soleil… c’est bien bon.

On change de vallée via la route puis une bonne piste dans un second temps… ça chauffe vraiment maintenant. On va passer en mode été…

Une petite pause mécanique va nous permettre de nettoyer la gaine de dérailleur arrière de Greg  qui est complètement encrassé par la boue… Un peu d’eau et de l’huile de coude, Allez c’est reparti… pas pour longtemps… Greg se résout à vivre avec une vitesse et 3 plateaux… Du coup, je vais lui donner un petit coup de main… ou plutôt de pédale… T’inquiète pas Greg, ça compte pas le tractage pour problème mécanique ;-)

 

Nous voilà désormais sur un plateau forestier… ou plutôt un bourbier en forêt… On passe pas mal de temps à côté du VTT et on slalome entre les flaques…

 bien boueuse… voir très très boueuse… c’est bien dommage car avec le torrent pas loin on va passer pas mal de temps à côté du vélo… Il faudra revenir se la faire…

Au final, la section faisait plutôt 80 km…

TREK 4 (25.5 km)

 

 

  A la transition, on est super content de nous : on se retrouve avec 4 équipes qui était bien devant au CP précédent… Et surtout on les voit bien entamés… Alors que nous sommes vraiment bien… On est même un poil euphorique…

Un petit contrôle du matériel, histoire de voir si on a bien les duvets… pas de problème! on a bien 4 duvets… Qui ne seront pas utiliser de la course d’ailleurs…

C’est la fin de l’après-midi et l’on va partir pour un gros trek… on se refait une santé mais sans trainer. Coca cola mon ami de raid…

Allez zou, les autres équipes sont quasiment toutes reparties… On va peu profiter de la lumière et le D+ est au rendez-vous en se début de section. Je suis un peu mou sur cette première partie… bizarrement j’ai sommeil… mais j’arrive à suivre les zozos alors, je ne dis trop rien… on croise 2 équipes, puis elles disparaitront dans la nuit… On se sent parfois un peu seul, mais ça ne dure pas les copains ne sont pas loin ;-)

Fred nous fait part de sa science sur le balise… Non seulement c’est instructif mais en plus ça maintient tout le monde dans le rythme… J’ai l’impression de monter depuis si longtemps… Finalement après avoir longé une belle falaise nous arrivons sur un immense champ que l’on traverse pour aller à la fameuse balise… il est fort ce Fred…

Nous allons poursuivre notre progression… Dans le noir, pas de soucis, le sentier est bien tracé. On imagine un coin bien bucolique avec des vaches et de l’herbe grasse… On imagine…

Les températures ont bien chuté, il faut un peu se couvrir… La gore-Tex Yogi Tea est parfaite.

On arrive au refuge de …

Un chouette moment avec des bénévoles toujours aussi sympas… On va profité du bâtiment et de sa chaleur pour faire une sieste de 35 minutes… Réparatrice…

La sortie est un peu douloureuse car il fait bien frais et humide… ça ne durera pas, la marche va nous réchauffer… nous progressons bien et la vue sur le lac de Genève (je crois) et les lumières des habitations vaut vraiment les 3 jours que nous venons de réaliser.

La suite est moins drôle, la descente sur le fort L’Ecluse est une sente fine bien glissante et déversante par moment… Le bon côté c’est que ça te maintient éveillé…

Sur la fin de la section, nous rejoignons une piste, où la fatigue se fait bien sentir… Fred prendra Marine bras dessus-bras dessous pour lui permettre de dormir un peu… de mon côté je marche les yeux fermés… ça repose… si si…

Nous finissons cette section par une bonne route goudronnée… idéal pour marcher les yeux fermés… tu sais tout de suite quand tu fais une sortie de route ;-)

Nous sommes contents de voir pointés les lueurs du jour…

  

BARQUES (en théorie)

 

 Le début de la section se passe dans Fort l’Ecluse. Nous devons descendre jusqu’au Rhône via les dédales… en terme de dédale, on fait plutôt une descente de 1165 marches et l’on ramasse 2 balises au passage.

On rejoint 2 équipes… Hé hé

Et la famille de Fred… bien chouette tout les encouragements…

La suite sera moins drôle… En allant aux barques, on nous annonce que l’on ne partira pas.

DAMNED!! C’est quoi cette barrière horaire sorti du chapeau!!

Que néni, ma mie! Les fournisseurs de barques en ont besoin ailleurs dans la journée et vont les rapatrier…

End of the Story… on prend un grand coup de massue sur la tête…

D’une part parce que faire de la barque (ancienne) sur le Rhône ça ne se présentera pas 2 fois dans une vie… D’autre part, que nous sommes en pleine  bourre (relative)…

On va donc passer une partie de la matinée à attendre les info du PC course… Accessoirement on en profitera pour papoter et se reposer un peu…

Nous sommes finalement rapatrier à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée.

Au programme : une transition non chronométrée et un final de quelques kilomètres chronométrés.

 

La transition en VTT va permettre de retrouver les équipes de copains et de se chambrer un peu.

 

VTT 4

 

Pour la dernière section, nous avons la ferme intention de tout donner. Il y a une équipe quelques minutes devant nous…

C’est chose faite dès le départ, on part pour cette course comme si nous commencions le raid… A bloc.

La première montée nous permet de quasi rattraper la fameuse équipe ensuite une option nous permet de les passer…

Et ça envoie encore… On aurait dit des poussins… J’hésite entre serrer les dents et sourire de plaisir… Excellent!

Fred nous fait encore quelques belles coupes sanglier… et nous voilà dans Hauteville…

Encore quelques virages et quelques coups de pédales…

 

Quel finish… Yes we did it!

Vous pouvez vous demander pourquoi cette article ne sort en format définitif que maintenant...

C'est simple, la vie du raideur est souvent bien complexe... et tellement remplie qu'il ne trouve pas le temps de raconter ça aux proches... et de remercier les partenaires... Ingrats que nous sommes.

On a tous nos priorités...Pour moi, la vie pro et la vie de famille sont à mettre en avant... Le raid étant le glaçage du gâteau... Et les comptes rendus, la cerise...

Parfois donc point de cerise...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article