Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

Vertical du Grand Serre : J-1

28 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Trail

Mise en place du parcours... enfin fignolage du parcours... ça fait des semaines que le noyau dur de la course est sur la breche...

Le matin avec Yvon et Seb CB... et l'après midi avec Yvon, Pascal, Mich et George...

 

 

Une belle journée d'effort, de partage et de convivialité... et un orage ;-)

 

les coureurs devrait se régaler demain ;-)

Lire la suite

Les chemins du soleil

28 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #VTT

Après une première édition réalisée avec Yvon l'an dernier, je fais équipe cette année avec Grég.

 

Nous voilà donc partie vendredi pour une manip de voiture... Pas top mais nécessaire...

C'est l'occasion de préparer la stratégie de course... Non, je déconne.

Greg : Euh on avait dit qu’on était là pour se faire plaisir et pour s’entrainer je crois …. L'objectif c'est de faire une course homogène = bien gérer les 3 étapes en 2 jours.

 

P1020707.JPG

 

On retrouve quelques connaissance sur place... la météo pas top le vendredi sera nickel pour le reste du WE... Tant mieux!

Une belle rincée toute la nuit et même au moment de se lever ça fait cogiter

 

La première étape est sans doute la plus belle de l'édition. comme toujours les constantes de ce raid sont : montées roulantes (ou faciles) et descentes techniques et ludiques... Tout un programme.

 

carte1.JPG

 

 

Le plus dure aussi... en tout cas sur le papier.

le peloton assez dense dans la première montée va finalement vite s'étaller... mais les équipes ne sont jamais très loin les unes des autres... Le balisage est nickel... sauf à une exception... un luxe...

C'est clair que compte tenu du rythme nous n'avons pas trop regardés les cartes... Une autre fois...

 

On se régale avec Greg... la troisième montée se passe vraiment bien, et on remonte pas mal d'équipe... Une bonne piste où l'élastique est sorti... plus pour la tête que les jambes... sinon je faisais l'élastique derrière le breton ;-)

 

P1020718.JPG

 

Par contre la dernière montée sera terrible : bien raid, où nous prenons l'option à pied pour s'économiser... pour la suite... quelques équipes nous doublent... des VTTistes quoi!

C’est vrai qu’on à un peu fléchi sur la fin de cette dernière étape. Sans doute partis un peu vite. Quand on voit la vitesse de Grèg Lutz quand il nous a doublé après avoir raté le départ je pense qu’on n’est pas parti si vite en fait ;-)

 Ma chaussure droite commence à rendre l'ame... pourvu que ça tienne...

Pff en plus tu en as eu des neuves à ton anniversaire ! 

  

La journée se termine à saillans par biensûr un super single... 23ième en 5h53

Au ravito, on retrouve les connaisances et ça papote un peu... Il ne faut pas trop trainer car l'étape de nuit n'est pas si loin...

On file au camping, remettons les VTT en état et les bonhommes... La sieste est la bienvenue!!!

 

Une bonne paella va nous permettre de faire face à cette seconde étape.

 

carte2

 

La nuit est tombée et nous sommes dans Saillans pres à en découdre... c'est court... et ça part fort... On gère... enfin autant que possible... Je suis plutôt bien et la première boucle s'enchaine bien... Sur le seconde, nous cassons une chaine... zut!

Mince en plus elle était neuve cette chaine. Ca fait bien 15 ans que ça m’est pas arrivé 

 Vite remise... enfin c'est mieux avec un maillon rapide 9 vitesses... 5 bonnes mintes de perdues...

On repart mais ont se retrouve un peu bloqué dans une remontée en single... On prends notre mal en patience avant de retrouver notre liberté... la piste permet de remettre les gaz... j'aide un peu Greg qui a un passage à vide...

Moi j’ai rien compris, plus de jus dans la marmite d’un coup et ça voulait pas revenir. Heureusement Nico sort l’élastique car je me trainais vraiment, on allait y passer la nuit et pas passer les portes horaires.

Même de nuit, on profite de l'environnement... les descentes sur pistes défoncées sont un peu délicates car on file bon train... Ce n'est pas le moment de dormir...

 

nous passons la dernière barrière horaire, nous permettant d'accèder à la dernière côte... ou plutôt "rampe"... Tellement raide qu'elle a été bétonnée pour éviter l'érosion... pour dire!!! On pousse donc de bon coeur.

Heureusement les 3 km passent "assez vite"... et la dernière descente arrive... Pffff très technique surtout l'entame... que l'on passe à pied... trop raide... vraiment trop raide.

La suite est aussi bien technique et la fatigue n'aide pas trop... On assure les passages un peu scabreux...

Panne de lampe... Greg se retrouve sans éclairage en une fraction de seconde... ça aurai pu être pire... On change de batterie rapido... et zou!

Euh rapido oui mais dans le noir ça a été dur de te rejoindre…. Et oui Mooonsieur ne voulait pas m’apporter l’accu de rechange donc j’y voyais que dale ;-)

  

Nous revoilà finalement à Saillans... 3h59 plus tard... les pépins techniques nous positionnent à la 34ième place... 10 minutes de perdues  = 10 places de perdues... Euh je pense que mon coup de grisou nous a fait perdre plus que ça car vraiment j’étais à l’arrêt.

le repas sera vite enfilé et le duvet aussi ;-)

Cette fois je prends du rab pour remplir la chaudière pour le lendemain.

 

 

 

Cette troisième étape nous ramène à Dieulefit.

 

carte3.JPG

 

J'ai rafistollé ma chaussure... un vrai cordonnier!!!

On peut la diviser en deux morceaux (tu parles de ta chaussure ou du circuit?) : Une première partie roulante où après une belle montée nous nous sommes tiré la bourre avec d'autres équipes (notamment de sympathiques Varçois, Yannick&Valérie) .

 

P1020720.JPG

La seconde partie où j'ai vraiment subit et où j'ai fait de mon mieux pour ne pas trop ralentir Greg. Celui-ci m'aidant autant que possible... Mais les paysages traversés comme autour de Bourdeaux, font un peu oublier l'effort fourni... Que c'est beau... la dernière descente est très chouette sur le haut et empire par la suite... enfin pour les gars en semi rigide... les "tout-moux" ont du adorer... enfin on dira préférer!!!!

 

On arrive finalement à Dieulefit après 4h24 d'efforts... mais une belle 18ième place...

Mince cette fois moi j’étais bien en forme ! On n’a pas réussi à caler nos montres sur ce Valence-Gap. On fera mieux à l’aventure aveyronnaise

 pfff... il était temps

 

 Encore une belle expérience partagé avec mon frère d'arme préféré... Il faudra revenir... avec de nouvelles chaussures ;-)

Et du jus dans le réservoir des bonhommes !

les 2 guest stars :

 

P1020714b.JPG

Lire la suite

Raid INPG : la course - jour 2

14 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Marc : Superbe nuit pour moi, avec la fatigue de la veille, le gros duvet et le gros matelas, mais surtout les boules quies (merci Eric) permettant de ne pas être embêté cette fois par le bruit de la pluie qui, semble-t-il, n’a pas cessée de la nuit.

Eric : une pensée émue pour les étudiants arrivés tardivement et qui supportent courageusement l’inconfort d’une tente trop petite placée dans la partie la plus humide de la pelouse… Pour nous c’était une grande tente sur terrain sec…

 

Le départ est inversé par rapport à l’ordre d’arrivée de la veille. Nous avons donc le privilège de partir en dernier, près d’une demi-heure après les premiers, ce qui nous laisse plus de temps pour plier les tentes trempées, se préparer, et manger du Gatosport (Enfin, surtout Eric et moi puisque Nico et Greg sont plutôt sur du pain d’épices bio au raisin ou quelque-chose comme ça).

Grég : C’est pas mal d’être premier dans ce cas, on gagne  30 min de sommeil.

Départ tranquille pour cette deuxième journée où plusieurs épreuves sont bien-sûr prévues (Canoë sur 6 km sur la Romanche, trail plat sur 6 km, Run&Bike sur 5 km, Grosse montée à L’Arselle par un petit chemin bien raide avec 1100 de D+ (exactement ce que j’aime), CO à L’Arselle, VTT jusqu’à Grenoble avec deux boucles optionnelles au-dessus du Luitel et vers le fort des 4 seigneurs) car il faut rejoindre hors chrono le départ du Canoë. Le briefing de la veille a bien précisé les barrages horaires pour les boucles VTT optionnelles, mais on écoute que d’une oreille avec Nico (et notre chef d’équipe était absent au briefing). On pensait certainement ne pas être concernés…

 

Quelle erreur de ma part d’avoir shunté le briefing…on ne peut pas compter sur ses co-équipiers !!  Du coup, chacun se reposait sur son voisin pour la gestion des barrières horaires, et au final tout le monde se plante…

 

Pour une fois le départ ne fait pas monter le cœur dans les tours, Pour ne pas créer de bouchons au canoë  les départs sont en ordre inverse du classement et à 1 min d’intervalle. Les derniers partent donc 30 min devant nous, les chauds patates 1 min et les bouchers 2 min.

 

P1020688.JPG

 

Nous trottinons 30 min pour atteindre l’embarcation des canoës. C’est cool comme départ mais quand on arrive il n’y a plus de combinaisons on part donc juste avec les casques.

Les binômes sont Carine et Nico, Grég et Eric et Marc ferme la marche avec son canoë 1 place.

 

Oui, le départ est cool et le canoë plutôt plaisant…

Nico : Un peu de lecture de rivière histoire de ne pas trop se fatiguer…

 

 

 jour2_kayak2.jpg

 

Après 50min de canoë nous débarquons et faisons une transition un peu lente bien que nous n’avons pas de combi. Les patates ont passé la seconde vitesse, mais nous on prend le temps de prendre un café chaud à la volée pour nous réchauffer.

 
Nous finissons avec le premier temps au parcours canoë, comme quoi même en gérant on était « bien » dans le tempo.

 

Le trail le long de la Romanche permet de doubler plein d’équipes, on remercie toutes ces équipes qui nous ont souvent laissé une partie du chemin quand nous arrivions.

 

jour2_trail-copie-1.jpg

 

C’est étonnant de voir qu’a quelques dizaine de mètres de la route, on peu trouver de superbes sentiers… bien vu l’orga !!

 

Nous arrivons aux VTT pour le Run&Bike où Carine garde le VTT tout le long pour se ménager. Les binômes ont changé, cette fois je passe les relais à Marc encore à la carte.

On se tire bien la bourre avec les bouchers… une fois devant… une fois derrière… ça fume !!!

 

 

Arrive la section tant redoutée par certains ou tant attendue pour d’autres comme notre équipe. Là on applique la même méthode que le samedi  le petit train à 4 et Nico qui porte le sac de Carine. Nous dépassons les équipes du milieu de classement et constatons que certains vont regretter de ne pas avoir pris les bâtons.

Pas facile de coller au train… La locomotive file bon… train ;-)… J’ai du mal à doubler les équipes… il faut dire que les feuilles encombres bien les sentiers… Je fais un peu le yoyo… Je m’accroche…

 

Marco devant tire sur l’élastique comme un âne. La montée nous plait bien, on sait qu’on ne perd pas trop de temps sur les patates…quelques minutes tout au plus… la course finalement ne se joue pas là.

 

On avance fort mais le genou de Carine commence à bien lui faire mal et nous ralentissons donc l’allure, le but est de finir entiers et pas trop abimés. A l’arrivée à l’Arselle, nous croisons les Chauds Patates qui en ont terminé avec l’épreuve surprise. Ils doivent donc avoir entre 5 et 10 min d’avance sur nous pas tant mal. Hop la photo de famille pierre à feux et nous repartons.

 

L’épisode de la photo : Nico et Eric dans le plus simple appareil pour mimer des primates… dur dur de se déshabiller et de se rhabiller sous la neige qui fait furtivement son apparition. En tout cas ça nous a fait autant rire que les spectateurs (un peu décontenancés) autour. Bien vue le coup de la banane au ravito… La photo sera-t-elle publiée un jour ?

 

Mince Carine ne peut plus courir le genou est trop douloureux. Nous suivrons donc tant bien que mal Marc et Eric un peu à distance. Un grand bravo à Carine qui a du subir un sacré calvaire  sur toute cette section.

 

Exercice de CO mémo pour moi, qui courre entre Marc qui a la carte et qui va chercher les balises, et le reste de l’équipe qui suit derrière.

 

jour2_co.jpg

 

Nous avons quand même le temps de ramasser toutes les balises et de prendre les VTT au ravito à 3 min de la porte horaire. On met un sandwich dans le sac puis hop c’est parti.

C’est le Crux de la course… rétrospectivement lâcher cette boucle optionnelle aurait sans doute permis de passer la suivante… Perdre 45 minutes de bonus (moins le temps de parcours) nous aurait fait perdre 20-25 minutes sur les Patates… ça aurait été encore jouable…

Calcul rétrospectif erroné : en lâchant la première boucle, ou la deuxième, on terminait derrière le Patates de toute façon… La course s’est jouée pour nous à l’arrivée à l’Arselle : là ou nous aurions du accélérer pour passer les deux barrières, nous avons choisi (avec raison) de ralentir pour permettre à Carine de continuer la course avec nous. Et Carine a valeureusement limité la casse là ou la plupart d’entre nous aurions abandonné…

Négatif ! On en rediscutera !!!

 

Mince on n’a pas retrouvé la carte du départ : celle qui nous mène au point suivant. On va donc partir avec les bouchers ; Ca profite pour chambrer… et envoyer du steak ;-)

 

Petit bug sympa cet oubli de carte… Marc l’a jeté au point précédent un peu trop vite !! Heureusement sans conséquence…

 

jour2_vtt_nico1.jpg

 

On récupère une carte au premier pointage et entamons une belle portion avec les bouchers jusqu’à une crevaison en descente. Dommage 5 min de perdu. Les descentes ne sont pas du gout de tout le monde mais ça passe bien, faut slalomer entre les équipes que nous doublons qui doivent se trouver en fin de cassement. Nous arrivons vers Vaulnavey et il faut maintenant remonter vers Villeneuve. Là où on passait la semaine d’avant sur le plateau du milieu avec Nico nous poussons cette fois avec Carine derrière le petit train qui reste en selle pour ménager son genou.

Arrivés à Villeneuve nous constatons que la barrière horaire est passée d’environ 10 min nous savons donc que la première place va revenir aux patates.

Damned !! Ça ne tient à rien…

 

Tant pis, on profite de la descente vers le Murier puis on rejoint la route de la montée d’Uriage où le chrono est arrêté.

 

Il ne reste plus que le Biathlon où nous ne sommes pas bien efficaces par rapport au tir à l’arc de la veille.

 

Toujours plaisant le biathlon…

Oui enfin ya de la casse au biathlon… certains d’entre nous avaient oublié leur lunettes semble-t-il… ? on termine avant dernier sur cette épreuve, probablement que nous n’avions plus la tête à ça.

 

P1020702_c4.JPG

 

Dernier calvaire pour Carine qui serra les dents jusqu’au bout… Bravo championne !!!

 

Pour ma part,  j’ai bien apprécie ce raid bien ludique. Les road book des années précédentes ont été remplacés par des cartes 1/25 000 et c’est plus agréable et moins aléatoire.

L’équipe à super bien marché. Chapeau bas à Carine qui a serré les dents sur toute la montée jusqu’à l’Arselle et qui n’a jamais parlé d’abandonner malgré sa douleur au genou.

Un grand merci à tous les bénévoles qui ont assuré  un beau parcours en toute sécurité.

Félicitations aux Patates et aux Bouchers avec qui nous avons joué 2 jours au chat et à la souris.

 

DSC03413.JPG

 

Merci à tous pour ce beau WE de sport, entraide et dépassement de soi.

Merci surtout à l’organisation pour cette belle course.

Lire la suite

Raid INPG : jour 1 - the movie

13 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Lire la suite

Raid INPG : la course - jour 1 (version 2)

13 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Au prologue, nous nous étions bien mis la dose, avec Carine, Marc, Eric et Grég.

Ça promettait d’être un WE intense…

 

La météo pourrie annoncée m’avait un peu refroidit… Mais en fait, le plus dur serait d’attendre le départ… Une fois dans le move, les conditions climatiques deviennent une variable secondaire…

 

Le rendez-vous du vendredi a permis de récupérer les VTT, le doigt et les verres en plastique qui serviront de gobelet tout au long de la course.

Ensuite, nous avons pris les bus pour Saint Laurent en Beaumont. L’occasion de papoter un peu…

Grég : mais on n’en menait pas long quand la rangée d’étudiants papotent et se  demandent «  t’es de 89 toi ? »  Moi c’est l’année où j’ai passé mon bac donc on s’est pris un coup de vieux ! 

 

Sur place, les équipes montent leurs tentes sur le terrain de foot, sous la pluie qui ne cessera pas de la nuit. On profite pour papoter un peu avec nos amis de la Boucherie Rémy, toujours prêt à chambrer… Un petit repas et il est déjà l’heure d’aller au lit. Le briefing nous permet de savoir à quelle sauce nous seront mangé demain : grosso modo 60km et 2600m D+. Ce premier jour sera composé d’un trail court, une section VTT (plutôt ascendante)…

Marc : Un trail raide (700 m de D+), une nouvelle section de VTT jusqu’au col d’Ornon puis d’une CO et d’un dernier VTT descendant pour Le Bourg d’Oisans. Sur place une épreuve de tir à l’arc nous permettra de finir la journée paisiblement. A première vue rien de difficile, ça semble facile un raid étudiants ….euh on va voir qu’ils nous ont bien gâté.

 

jour1_depart.jpg  

Samedi matin : La pluie s’est enfin arrêtée… elle a tambouriné toute la nuit sur la tente… Le rituel de matin de course se déroule sans soucis… La routine quoi ;-)

Dès 5h15 (pour un départ à 7h), Eric est à fond. Il sort son Gatosport. Moi j’ai du mal à émerger. Avec la pluie, j’ai très mal dormi !

Sous l’arche, la pression monte… mais l’ambiance reste sympa… On sent les Chauds Patates, plutôt chaud bouillant ;-)

C’est parti !! Vite… Marc à la carte contrôle la trajectoire des premières équipes. Carine se colle à nous… On reste à vue de la tête de course… Eric aide Carine. Purée les jeunes ils partent vite, ça double de partout, il faut attendre la première côte pour pouvoir se placer correctement.

Ca caille au départ, je reste en polaire pour le moment, mais très vite le soleil fait son apparition et la suite est effectuée en T-shirt.

 

A la transition VTT, nous ne trainons pas… mais on aurait pu gagner un poil de temps…

 

La section de VTT commence par de la route… puis une piste… On en profite pour faire le petit train… Première balise sans soucis… On enchaine sur une sente boueuse, et l’on tache de garder le rythme… quelques poussages plus loin, nous voilà la Croix de la Roche pour la seconde balise. Grrr je ne sais pas ce qu’il a ce VTT mais il n’avance pas, faut dire que je me suis trompé de taille et le M est un peu petit pour moi. En plus j’ai l’impression d’avoir les jambes de Pinocchio ce matin (en bois quoi) ça devrait revenir.

Avec les Chauds Patates en vue, on fait la même petite erreur (comme les équipes qui nous suivait)… Les boules, on est descendu trop à droite, il aurai fallu rester sur la crête. On n’avance pas si vite que ça sur une carte au 25 000 ème comparé à une carte de CO. Eric est déçu mais très vite on se repère et on repart. Un petit poussage nous remet en piste… Les Bouchers nous ont rattrapés. Au col de Grosse Pierre, un petit ravito nous attend… Il y a quelques équipes et la descente est un peu poussive… les habitués au tout suspendu ont du mal à se mettre au semi-rigide… et plus de la gadoue bien sûr !!! C’est clair que sèche, la descente aurait été excellente !!!

 

Nous filons ensuite sur Entraigues au dessus on trouvera une portion clé de ce premier jour. Nous récupérons un sentier très technique en bordure d’un petit canal… Sentier trop technique… Car chez nous, les passages à pied sont aussi nombreux que les passages sur la selle. C’est là qu’on doublera les Patates stoppées par la casse d’un dérailleur…

On file donc avec les bouchers en point de mire…

 

A la faveur du ravito du Perier, nous prenons la tête de course… Une belle transition. Marc toujours à la carte a été un peu inquiet en ne voyant personne nous suivre… Mais au bout d’une dizaine de minutes, on voit les Bouchers quelques lacets sous nous… ça devrait le faire…

Superbe montée bien raide comme je les aime. Ca fait du bien de marcher avec des bâtons et je me sens bien en forme.

C’est reparti pour un petit train… On profite bien du paysage en ce début de montée : le Signal du Lauvitel et le Rocher de la Selle ou la Tête de Confolens… avec une neige toute fraiche de la nuit… et nous au soleil… Royal…

Par contre on ne peut pas dire qu’on rigole de trop… Après avoir récupérer le sac de Carine, je tente de suivre le train de 4 wagons… Non sans mal… ça envoie dans la montée !!! Moi j’aime bien quand c’est de la grosse pente comme ça le déniv passe vite !

Au col du touret, un aller-retour au sommet du Touret nous permet d’estimer les écarts avec nos poursuivants : 7 minutes sur les bouchers et 9 sur les Patates…

 

jour1_trail2.jpg

 

Au ravito de La Chalp, Les Bouchers restent à 7 min… les Patates ne sont plus qu’à 5 minutes… D’autres équipes ne sont pas si loin…

Euh ravito express, à peine le temps de finir mon riz au thon et hop c’est reparti juste après la photo de famille

Objectif : le col d’Ornon… le chemin n’est pas très roulant et le petit train n’avance pas trop… Au dessus des Bosses (il porte bien son nom ce bled), ça devient raide et le rendement est vraiment mauvais… On pose pied à terre… et on pousse… rester sur le vélo n’aurait réussi qu’a nous cramer… A pied, nous avançons finalement aussi vite… Et au col d’Ornon, nous sommes bien en forme pour la CO.

Bien cramé après cette portion vélo/train et poussage sur un terrain herbu peu roulant. Finalement bien content à nouveau de se retrouver à pied.

La CO à 5 c’est un peu spécial. Surtout avec une seule carte. Marc toujours à la carte et Eric en validation. Avec Greg et Carine, on suit un poil « hors course »… La CO démarre dans un terrain difficile, avec beaucoup de bosquets/clairière/fourrés… qui se ressemble tous. Dans cette première partie, on revient 4 fois à la balise 9, jamais pas le même côté, et elle est à chaque fois difficile à trouver. La suite de déroule plus facilement, sur de plus grosses distances, et il faut arriver à continuer à courir…  Euh moi j’ai suivi au radar tellement j’ai eu un coup de barre, je pense que j’étais tout blanc à un moment, pas moyen de réalimenter la chaudière, je me cale derrière Nico à l’élastique histoire de pas ralentir trop le groupe. Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu un coup de moins bien comme ça ! Pas facile de suivre toutes les changements de direction sans être dans la carte… On en profite pour bien se ravitailler… Les deux gars se débrouillent comme des chefs… On voit qu’il on déjà couru ensemble : good job !! Les balises ont été enfilées comme des perles…Chapeau les orienteurs vous avez assuré !

On repart donc devant en VTT dans une belle descente sur Pont des Oulles. La boucle optionnelle sur Ornon est un peu rude dans sa première partie : c’est bien raide, donc surtout en poussage. Par contre, on ne regrette pas l’effort fourni car la descente sur La Palud vaut vraiment son pesant de cacahouètes !! Bon sang ça c’était de la descente, avec un bon tout mou y avait moyen d’envoyer la dedans. Allez ils ne sont pas si mal leurs VTT juste un peu tape cul ! 

 

jour1_vtt_bouchers.jpg

En fait toute la descente, jusqu’à La Paute est vraiment sympa… La fin est plus roulante et on ne relâche pas l’effort… Petite erreur à l’arrivée… qui nous fera perdre quelques minutes… Mais rien de grave. On est devant !!!

Au tir à l’arc, Grég nous régale et nous faisons le 3ième score… permettant d’ajout 15 minutes d’écart à nos deux poursuivants les plus proches… Bin il aura fallu 7 heures de course pour que je mette ma contribution pour l’équipe. Pff ça ira mieux demain j’espère.

 

 

jour1_arc2.jpg

 

On nettoie les vélos, les bonhommes, on monte les tentes et un petit massage nous attend…Une journée bien remplie !!!

Heureusement que nous avons pu avoir du rabe de pates le soir car au début, c’était juste un bol et au lit !

Lire la suite

Raid INPG : la course - CR d'un bénévole

10 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Lire la suite

REUNION D'AVENTURE 2012

10 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

ça va être beau... mais qu'est ce que c'est loi :-(

 

 Du 13 au 19 mai... à La Réunion...

 

Les disciplines de progression seront nombreuses, variées, et ludiques. Pour la première fois dans l'histoire de Réunion d'Aventures, en voici l'enchaînement : Kayak de mer, VTT, marche-baroud, canyoning technique, marche baroud, VTT-DESCENTE, VTT, marche baroud, canyoning technique, marche ou trail, VTT, ride and run (à confirmer) marche-baroud, spéléo, VTT, marche ou trail, VTT, canyoning, VTT, rappel…

 

bonne course à tous les ami(e)s qui seront sur les sentiers dans l'hémisphère Sud...

Lire la suite

Raid INPG : la course - jour 1

10 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

J’attends encore les photos de l'orga pour pondre une belle vidéo... enfin une vidéo sympa...

 

Voici le CR du premier jour avec les ajouts de Greg... Il faut croire que les autres équipiers savent plus envoyer du bois que des emails ;-)

 

  

Au prologue, nous nous étions bien mis la dose, avec Carine, Marc, Eric et Grég.

Ça promettait d’être un WE intense…

 

La météo pourrie annoncée m’avait un peu refroidit… Mais en fait, le plus dur serait d’attendre le départ… Une fois dans le move, les conditions climatiques deviennent une variable secondaire…

 

Le rendez-vous du vendredi a permis de récupérer les VTT, le doigt et les verres en plastique qui serviront de gobelet tout au long de la course.

Ensuite, nous avons pris les bus pour Saint Laurent en Beaumont. L’occasion de papoter un peu…

Grég :  Oui mais on n’en menait pas long quand la rangée d’étudiants papotent et se  demandent «  t’es de 1989 toi ? »  Moi c’est l’année où j’ai passé mon bac donc on s’est pris un coup de vieux !  

 

Sur place, les équipes montent leurs tentes sur le terrain de foot, sous la pluie qui ne cessera pas de la nuit. On profite pour papoter un peu avec nos amis de la Boucherie Rémy, toujours prêt à chambrer… Un petit repas et il est déjà l’heure d’aller au lit. Le briefing nous permet de savoir à quelle sauce nous seront mangé demain : grosso modo 60km et 2600m D+. Ce premier jour sera composé d’un trail, une section VTT (plutôt ascendante) jusqu’au col d’Ornon puis d’une CO et d’un dernier VTT descendant pour Le Bourg d’Oisans. Sur place une épreuve de tir à l’arc nous permettra de finir la journée paisiblement.  A première vue rien de difficile, ça semble facile un raid étudiants ….euh on va voir qu’ils nous ont bien gâté. 

 

 

Samedi matin : La pluie s’est enfin arrêtée… elle a tambouriné toute la nuit sur la tente… Le rituel de matin de course se déroule sans soucis… La routine quoi ;-)

Sous l’arche, la pression monte… mais l’ambiance reste sympa… On sent les Chauds Patates, plutôt chaud bouillant ;-)

C’est parti !! Vite… Marc à la carte contrôle la trajectoire des premières équipes. Carine se colle à nous… On reste à vue de la tête de course… Eric aide Carine.  Purée les jeunes ils partent vite, ça double de partout, il faut attendre la première côte pour pouvoir se placer correctement. 

 

A la transition VTT, nous ne trainons pas… mais on aurait pu gagner un poil de temps…

 

La section de VTT commence par de la route… puis une piste… On en profite pour faire le petit train… Première balise sans soucis… On enchaine sur une sente boueuse, et l’on tache de garder le rythme… quelques poussages plus loin, nous voilà la Croix de la Roche pour la seconde balise.  Grrr je ne sais pas ce qu’il a ce VTT mais il n’avance pas, faut dire que je me suis trompé de taille et le M est un peu petit pour moi.  En plus j’ai l’impression d’avoir les jambes de Pinocchio ce matin (en bois quoi) ça devrait revenir. 

Avec les Chauds Patates en vue, on fait la même petite erreur (comme les équipes qui nous suivait)… un petit poussage nous remet en piste… Les Bouchers nous ont rattrapés. Au col de Grosse Pierre, un petit ravito nous attend… Il y a quelques équipes et la descente est un peu poussive… les habitués au tout suspendu ont du mal à se mettre au semi-rigide… et plus de la gadoue bien sûr !!! C’est clair que sèche, la descente aurait été excellente !!!

 

Nous filons ensuite sur Entraigues au dessus on trouvera une portion clé de ce premier jour. Nous récupérons un sentier très technique en bordure d’un petit canal… Sentier trop technique… Car chez nous, les passages à pied sont aussi nombreux que les passages sur la selle. C’est là qu’on doublera les Patates stoppées par la casse d’un dérailleur…

On file donc avec les bouchers en point de mire…

 

A la faveur du ravito du Perier, nous prenons la tête de course… Une belle transition. Marc toujours à la carte a été un peu inquiet en ne voyant personne nous suivre… Mais au bout d’une dizaine de minutes, on voit les Bouchers quelques lacets sous nous… ça devrait le faire…

C’est reparti pour un petit train… On profite bien du paysage en ce début de montée : le Signal du Lauvitel et le Rocher de la Selle ou la Tête de Confolens… avec une neige toute fraiche de la nuit… et nous au soleil… Royal…

Par contre on ne peut pas dire qu’on rigole de trop… Après avoir récupérer le sac de Carine, je tente de suivre le train de 4 wagons… Non sans mal… ça envoie dans la montée !!!  Moi j’aime bien quand c’est de la grosse pente comme ça le deniv passe vite ! 

Au col du touret, un aller-retour au sommet du Touret nous permet d’estimer les écarts avec nos poursuivants : 7 minutes sur les bouchers et 9 sur les Patates…

Au ravito de La Chalp, Les Bouchers restent à 7 min… les Patates ne sont plus qu’à 5 minutes… D’autres équipes ne sont pas si loin…

Euh ravito express, à peine le temps de finir mon riz au thon et hop c’est reparti juste après la photo de famille 

Objectif : le col d’Ornon… le chemin n’est pas très roulant et le petit train n’avance pas trop… Au dessus des Bosses (il porte bien son nom ce bled), ça devient raide et le rendement est vraiment mauvais… On pose pied à terre… et on pousse… rester sur le vélo n’aurait réussi qu’a nous cramer… A pied, nous avançons finalement aussi vite… Et au col d’Ornon, nous sommes bien en forme pour la CO.

La CO à 5 c’est un peu spécial. Surtout avec une seule carte. Marc toujours à la carte et Eric en validation. Avec Greg et Carine, on suit un poil « hors course »…  Euh moi j’ai suivi au radar tellement j’ai eu un coup de barre, je pense que j’étais tout blanc à un moment, pas moyen de réalimenter la chaudière, je me cale derrière Nico à l’élastique histoire de pas ralentir trop le groupe. Ca faisait longtemps que j’avais pas eu un coup de moins bien comme ça! Pas facile de suivre toutes les changements de direction sans être dans la carte… On en profite pour bien se ravitailler… Les deux gars se débrouillent comme des chefs… On voit qu’il on déjà couru ensemble : good job !! Les balises ont été enfilées comme des perles… Chapeau les orienteurs vous avez assuré ! 

 

On repart donc devant en VTT dans une belle descente sur Pont des Oulles. La boucle optionnelle sur Ornon est un peu rude dans sa première partie : c’est bien raide. Par contre, on ne regrette pas l’effort fourni car la descente sur La Palud vaut vraiment son pesant de cacahouètes !!  Bon sang ça c’était de la descente, avec un bon tout mou y avait moyen d’envoyer la dedans. Allez ils ne sont pas si mal leurs VTT juste un peu tape cul ! 

En fait toute la descente, jusqu’à La Paute est vraiment sympa… La fin est plus roulante et on ne relâche pas l’effort… Petite erreur à l’arrivée… qui nous fera perdre quelques minutes… Mais rien de grave. On est les premiers sous l’arche!!!

Au tir à l’arc, Grég nous régale et nous faisons le 3ième score… permettant d’ajout 15 minutes d’écart à nos deux poursuivants les plus proches…  Bin il aura fallu 7 heures de course pour que je mette ma contribution pour l’équipe. Pff ça ira mieux demain j’espère. 

 

On nettoie les vélos, les bonhommes et un petit massage nous attend…Une journée bien remplie…

 

Mais le plus dure reste a faire !

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Raid INPG : la course

7 Mai 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Un raid INPG sans road book!!!

Bonne idée!!

 

L'organisation toujours efficace... Même si la perfection n'existe pas...

 

On aura passer 2 belles journées... Alors que les trombes d'eau s'abattaient sur nous la nuit, les journée furent nuageuses... voir même très ensoleillées... Royal.

 

Beau parcours aussi le cheminement St Laurent en Beaumont-Bourg d'Oisans le samedi et Bourg d'Oisans-Grenoble le dimanche étaient vraiment extra... malgré la boue...

 

L'équipe crée pour l'occasion a bien fonctionné... Chacun avait a apporté sa pierre à l'édifice... Un bien bel édifice d'ailleurs.

 

Première journée quasi parfaite... Où l'on fini 1er avec une petit demi-heure d'avance sur des Patates un peu molles... Et des bouchers (équipe Boucherie Rémy) avec le couteaux entre les dents...

Pour tous la bataille fut rude... de la casse, de la malchance (les Speedraideurs de Guillaume C du DSA), des blessures (pour les raideurs du matin, UltraStef... soigne toi bien)...

 

GOPR7633.JPG

 

Le second jour, nous avons été un peu moins à la fête... et peut etre un poil naif sur la seconde barrière horaire, très rude... Que seul les Patates hyper motivées ont su passer. Bravo a eux... Leur permettant de s'imposer une nouvelle fois...

 

Nous finissons donc second... L'équipe de la Boucherie Rémy, qui a fait une belle seconde journée, montant sur la troisième marche... 

 

Un raid INPG sans road book, je signe pour 2013!!!

 

A oui j'oubliais le principal, un grand merci à l'équipe d'organisation et sa horde d'étudiants souriants et motivés qui nous ont permis de passer un WE magnifique.

 

 

Montage vidéo en cours...

Lire la suite