Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

Pas tout à fait la mer mais pas loin...

22 Juillet 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Kayak

Pendant que certains sont en vacances d'autres font le métier...

spéciale dédicace à Greg et KK.

 

Ce matin, joli tour de vélo de route dans les balcons de Belledonne

Cet aprem, séance loudique dans les vagues formées par le vent du Nord bien pêchu.

Un séance où il faut rester bien concentré : un surf mal assuré et c'est un tour la la baille...

 

bien sympa... avec des super surfs au retour sur l'Isère...

 

quelques images pas très causantes en fait... mais qui montre la force du vent... pas du courant ;-)

 

Lire la suite

Instatllations obsoletes... quelques retours (2/2)

17 Juillet 2012 , Rédigé par nicnic38

article_mw_dl.JPG

Lire la suite

Instatllations obsoletes... quelques retours (1/2)

17 Juillet 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Divers

article_mw.JPG

Lire la suite

Un avant-gout de vacances... WE Mountain Wilderness

17 Juillet 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Divers

La montagne c’est mon terrain de jeu… Pas forcément la "Haute"… Mais c’est celle où je passe la plus part de mon temps depuis un grand nombre d’années.

 

Et parfois, on est vraiment triste de voir ce que le genre humain en fait de cette belle montagne… ça énerve… et ça donne envie de faire le ménage…

 

A l’échelle individuelle, il m’arrive de ramasser des papiers ou autre cochonneries.

 

Des associations organisent des "nettoyages"… et quand je tombais sur un appel à bénévoles, je me disais "Bonne initiative, je devrai y aller"… Mais il y avait toujours autre chose à faire… de plus intéressant… de plus sportif… de plus ludique… Donc pleins de bonnes excuses pour finalement ne pas y aller.

 

Mais pas cette année ! Le fait que Laurence soit dans l’association Mountain Wilderness n’y est pas étranger… Juste un déclic… Pas trop besoin non plus de me forcer… Toutes les bonnes-mauvaises excuses se sont effacées… Sus aux installations obsolètes !!!!

 

Définitions fourni par MW :

Installation : toute construction réalisée avec des matériaux artificiels et exogènes. Cette définition permet d’exclure en partie tout élément ayant une valeur patrimoniale. Toutefois certains aménagements peuvent révéler un caractère patrimonial et faire partie du présent recensement. Leur réhabilitation éventuelle devra alors faire l’objet d’une étude approfondie.

Obsolète : se dit d’une technique ou d’une installation qui devient moins rentable ou périmée par une avancée technique parallèle et non par une usure due à son utilisation. Pour notre part, nous considérerons comme obsolète toute installation abandonnée ou non utilisée. Cet abandon aura diverses causes telles que le changement des conditions du milieu, la concurrence d’autres installations plus récentes, la fin d’une exploitation non rentable, des installations provisoires non détruites après les travaux.

 

 

 

Je passerai les détails du trajet pour le Mercantour. Mais à 22h30 je suis à Jausiers (Alpes de Haute-Provence).

 

Le centre névralgique des opérations est à la maison familiale des Gueyniers... Une bonne adresse.

 

Tout est assez bien organisé… Pas trop militaire, mais pas trop bordélique…

Nous sommes environ 80 motivés à partir sur les différents chantiers.

L’organisation est constituée de permanents et d’administrateurs de MW, bénévoles++ et de gardes du parc national du Mercantour.

 

Durant 3 jours nous aurons un but unique : éradiquer les tas de barbelés et de ferrailles parsemés autour du lac de Sagnes et sa Tour… Quand tu arrives sur un site si magnifique ta motivation déjà haute est encore plus forte.

 

P6250037.JPG

 

Après le briefing du matin, chacun part sur sa zone = un des 3 plateaux à droite du lac.

 

On imagine des lignes de barbelés… Mais pas du tout… les barbelés ont déjà été regroupé en tas de 1 ou 2 m² par les bergers il y a de nombreuses années… Ces tas ont été repérés. Les groupes se constituent un peu aléatoirement… le hasard faisant bien les choses, je me retrouve dans un groupe avec des anciens. Nouveau briefing sur la tactique d’approche du tas de barbelés… La force n’étant pas une option, il faut plutôt rusé avec ce mikado géant.

Il faut découper les barbelés en morceaux d’environ 30-40 cm et en faire des fagots de poids faible, facilement transportable.

 

07juillet-5782.JPG

 

Y a pas d'age pour venir donner un coup de main!!!

 

07juillet-4670.jpg

 

Au cours des 2 premiers jours j’aurai la "chance" de faire des tas de plus en plus compliqués…

 

Le premier avec un tas quasi au dessus du sol…

 

P6250029.JPG

 

A piece of cake !

 

Et voilà le travail :

 

P6250035.JPG

 

Le second un poil plus enterré où il nous aura fallu pas mal d’huile de coude pour extirper les barbelés légèrement enfouis dans le sol…

Le troisième encore plus enfouis me permettra de tester la "coupe alternée" : un piocheur qui libère les barbelés d’un côté et un coupeur qui coupe se qui dépasse. Le piocheur va piocher ailleurs quand le coupeur coupe… et ainsi de suite… Petit à petit les barbelés disparaitront de notre champ de vision… Un beau sol sombre et meuble qui n’attend plus que dame Nature l’ensemence. Effort collectif et Plaisir simple…

Le quatrième tas était sans doute le test ultime : 3m² de barbelés, mais surtout 1m3 de terre au milieu des barbelés… un enfer…  

P6260053.JPG

 

 

d’autant qu’au départ nous étions 5… un travail de fourmis… mais pour le coup de toute petites fourmis…

 

P6260054.JPG

 

Au fil du temps, nous avons été aidés par d’autres bénévoles, tant et si bien que nous nous sommes retrouvés à 25 autour du tas… Chacun trouvant sa place sans gêner l’autre… Assez étonnant à voir…

Mais cela ne suffisait pas à faire maigrir de manière significative le tas… L’agriculteur du coin nous a donc un peu aidés avec son tracteur et sa fourche hydraulique.

  P6260057.JPG

 

 

En déplaçant, en secouant, et tirant le paquet, il évacuait la terre et desserrait les fils entre eux… Mais ce n’était pas encore gagné… Il aura fallu plusieurs cycles tracteur-coupeurs pour venir à bout de l’immondice.

 

Sans-titre.JPG

 

Le matin du troisième et dernier jour, avec un petit groupe, nous avions pour tache de faire descendre des rouleaux de barbelés de forme plus ou moins cylindrique (plutôt moins d’ailleurs) du premier plateau au bord du lac, où le stock de barbelés a été fait. Cylindres de deux mètres de large et 1 mètre de diamètre.

 

On a bien forcé pour les rouler au dessus de la zone d’évacuation. Puis ce fut plutôt sympa de voir dévaler mes rouleaux dans la pente (cf le film de Marc)… On aura fait Stricke à chaque fois… La classe !

Il faudra tout de même nettoyer la pente, certains morceaux refusant de finir avec leurs camarades entasser au bord de la route… mais non…Les petits bouts restant au sol étant de véritables pièges pour les moutons de cette zone de pâturage.

Au total, un peu plus de 4 tonnes de déchets évacués.

 

P1160939.JPG

 

L’AM sera plus varié. Nous rejoignons nos camarades pas très loin du col de la Bonnette pour tout d’abord un pique-nique joyeux. La route d’accès est vraiment magnifique (25km d’ascension pour le col). Le groupe est réduit : une quinzaine de personnes, mais il y a de l’ambiance. Tout le monde commence à connaître tout le monde et ça chambre un peu… L’objectif de ce chantier est de débarrasser le périmètre des restes d’une installation militaire : tôles, clous, débris de fer. Tout sera méthodiquement mis dans des "big bags" = sac pour hélitreuillage. Les débris en bois étant laissés à la Montagne…

Quand nous quittons l’alpage, tout est propre. Il ne manqua plus que le passage de l’hélico pour que ce soit parfait…

Encore une bonne journée de boulot !

 

Avec les moins pressés, on finira la journée au bord du lac de Jausiers à discuter après une baignade grandement méritée… n’est ce pas !!!

 

Un bilan ?

Ce que je soulignerai c’est vraiment la force du collectif. Cette envie de chacun qui va vers un même objectif… Un truc qui finalement ressemble bien au raid multisports que j’affectionne tant. Finalement, je pense avoir pris autant de plaisir que lors d’un raid.

 

La recette est simple en fait : être en montagne en est le premier ingrédient … être  en bonne compagnie le second… le reste n’est qu’un détail.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite