Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

Raid In France 2012 : section raft

28 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Section 5 Raft

 

Fred : Nous somme à 15min de la fermeture de la section. Ouh là là, vite les combinaisons, tout le matos dans les sacs étanches.

Nico : Nickel le timing !!! J’aime bien qu’un plan se déroule sans accros !!!

L’autre équipe arrive cinq minutes après, mais la tension est trop forte au sein de leur équipe et après quelques haussements de ton ils renoncent à faire la section. C’est très dur physiquement mais aussi psychologiquement, est là ça n’est pas passé…

Bon. Concentration sur nous, il faut y aller, le responsable de la section nous fait le dernier briefing sur les consignes de sécurité. « Attention ça va être chaud », « c’est du vrai classe 4 », si c’est trop chaud tous au fond du raft ». Ah ! ah bon ! On y va ? Aller c’est parti ;

 

 


 Greg : Mince moi je me suis demandé ce que je faisais là à ce moment. Notre stage de rafting nus a permis de passer qu’un seul passage en classe 4 et là c’est toute la section qui va nous secouer !

Derrière nous, pour fermer la section, le raft des moniteurs avec Eric Archambaut que je connais bien. En tant que champion du monde de canoë, je pressens qu’il va bien se marrer en nous regardant !

La suite, comment dire… C’était vraiment Top, impressionnant, humide ! Et souvent au fond du raft ! Sais pas pourquoi ! Bon pas toujours. Régulièrement une jambe ou les deux en dehors du raft pour le pousser suite a un échouage sur un rocher.

Pour statistique, il n’y en a pas beaucoup que l’on a réussi à éviter, c’est comme le flippeur il faut taper dans chaque obstacle. Ce n’est pas ça la règle ?

 

d_532235_10151069681838668_393974842_n.jpg

Un vrai travail d’équipe… Il aura fallu pousser, tirer, soulever le raft… en avant, en arrière et sur tout les côtés… Mes côtes se rappellent à moi, mais l’adrénaline va permettre de passer outre… ça le fait… pourvu que ça dure !!!

 

d_523069_385548821518469_1060073573_n.jpg

Voilà la fin, déjà ! Merci au raft des moniteurs qui en passant devant nous, nous on aidés à prendre les bons passages. En résumé, cette section de raft aura été un grand moment de plaisir et d’émotions, merci Pascal.  

Eric vient nous voir avec un petit sourire aux lèvres, Ca tape hein ? Mais par compassion certainement, il nous dit que l’on ne s’est pas si mal débrouillé.

Rétrospectivement, quand on voit les photos de l’orga, on se dit qu’on a fait vraiment un truc énorme !

Cette section nous a vraiment secoués… sans doute plus physiquement que moralement… j’étais vraiment rincé en sortant de l’eau…

Le raft monté sur le bord, nous passons à une petite séance séchage, restauration avant d’attaquer la suite.

Nous prenons un peu de temps pour nous sécher car les sacs étanches ne le sont pas bien dans de telles conditions et comme la nuit tombe ce n’est pas le soleil qui va nous réchauffer. Du coup on repart en trek car la section Canoé n’est pas autorisée de nuit !

 

PARTENAIRES_MERCI.JPG

Lire la suite

Raid In France : via ferrata de Chateau Queyras

28 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Section 4 Via ferrata

 

Nico : Petite pause au bar du village pour un coca salvateur…

Greg : On se jette tous sur le bout de fromage et la viande de Grison que sort Anne de son sac.

Fred : Ah ! Enfin, on va s’amuser ! Nous sommes un peu coupés dans notre élan, car nous avons une pénalité d’une heure pour ne pas avoir pris les quatre duvets. Eh oui, chaque section a son lot de matos obligatoire et nous sommes passés à coté de ce détail.

Sans commentaire, Il faut croire que beaucoup d’équipe on aussi bien lu que moi… Sur le road book les explications n’étaient pas si formelles… Enfin bref… Cette heure elle est pour moi L

Bon, pas bien grave, on met à profit ce stop forcé. Vite un petit dodo, c’est toujours ça de pris pour la suite. Moi j’en profite pour regarder les heures de passage des autres équipes. Mince les premiers nous ont déjà mis 1 journée dans la vue. Bon d’accord ils se sont pas arrêtés au bar à Château Queyras mais quand même …ils tracent .

 

 


 

Ce repos nous aura permis d’être bien Aware et d’enquiller la superbe via mocho rapido !!!

 Une heure plus tard, top chrono, nous voilà sur la Via. Sous nos pieds l’impressionnant torrent du Guil gronde. Le cadre est top, on s’en prend plein les yeux. Petite séance caméra avec Nico. Oups mes bâtons ! Ils se sont décrochés et j’ai failli les perdre au fond du torrent.

 

 

Après une bonne demi-heure de Via, c’est déjà la fin. Dommage.

 

  

Section 4 suite trek aquatique

Pour la suite, il faut longer la rivière.

 

Je sais que la barrière horaire pour le kayak n’est plus jouable, par contre, celle du raft, ça devrait le faire, si on ne traine pas… je mets alors un peu de rythme.

Nous avons rattrapé une équipe, le rythme augmente. Bien qu’il n’y ait rien à y gagner, à part un peu de fatigue, l’esprit de compétition nous gagne, ça accélère encore.

Et que je te double, et qu’il me redouble… le petit jeu nous est plutôt favorable, jusqu’au moment où les bords deviennent plutôt abrupte, quelques petits passages avec des cordes. Et puis, pas moyen de passer. Et M… nos poursuivants sont là, on ne pourra pas trouver le passage « discretos ».

Mais bon, pas moyen de savoir où est la suite. Nico qui n’a peur de rien me dit qu’il faut sauter dans la rivière et traverser. Je regarde l’endroit qu’il me montre. Non non, pas possible, ce n’est pas ça. Il y a un bouillon du diable. On va en perdre un ou deux dans la manœuvre !

Ça passait !!! à 400%

  


 On revient sur nos pas avec l’autre équipe et remarquons une flèche qui indique la rivière. Ben si, ils veulent nous faire traverser ici. Il y a moins de courant, mais quand même…

Les deux équipes se mettent en commun pour faire une chaîne humaine et s’aider mutuellement à traverser. Voilà c’est passé, même en course l’esprit du raid, c’est avant tout l’entraide.

Mais bon c’est fait, chaque équipe se regroupe et c’est reparti. Un peu plus loin, les choses sont plus explicites. Il y a une corde tendue au dessus du torrent. Pas d’hésitation on s’y agrippe et passons rapidement de l’autre coté. Encore un bon petit moment dans l’eau et les rochers et voilà la fin en vu. Belle section.

C’est vraiment ce genre de section que je cherche quand je fais du raid : il faut être habile, malin, observateur… un truc de baroudeur… Un régal donc !

 

 

PARTENAIRES MERCI

Lire la suite

Raid In France : section 2

22 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Dimanche section 2 suite VTT

Fred : Nous sommes donc dimanche et nous attaquons la section VTT.

Nico : La transition est au bord de l’eau et l’humidité et la froidure nous motivent à ne pas trainer.

 

b3_P1030201.JPG

De Saint Antoine, on rejoint Vallouise où l’on retrouve des forces dans un café. Je réussis à prendre un chocolat chaud, ça fait du bien je n’ai rien mangé depuis une quinzaine d’heures. Bien requinqués, nous repartons d’un bon rythme.

 

b_GOPR8002.JPG

Le sentier en balcon passe tout seul. On est content de voir Fred retrouver un peu ses jambes

Ca s’enchaîne jusqu’à la Roche de Rame où là, de nouveau, c’est un gros trek qui nous attend, encore !

 b3_P1030212.JPG

 

Section 3 Trek

Après avoir rangé nos VTT dans les caisses de transport nous partons avec le matériel de remontée sur corde. Nous n’attendrons pas bien longtemps pour s’en servir, deux kilomètres plus loin il y a une remontée à une échelle spéléo qui pose des problèmes à bon nombre d’équipes. Nous attendrons notre tour près d’une heure.

 

c_P1030214.JPG

Incroyable de voir un gars pinailler durant 40 minutes pour 10 mettre d’échelle de corde… ça fait flipper car on est qu’au début du raid…


Greg : je me demande comment il a fait pour s’en sortir à 2 mètres du haut tellement il bagarrait depuis 40min, moi j’ai eu les bras daubés en 10 min , fallait pas que je traine sur cette échelle de spéléo !

Nous n’aurons pas trop de problème avec ce franchissement, les techniques de corde sont dans nos cordes ! La suite commence par une montée sèche à travers bois pour rejoindre un chemin 300m plus haut.

Elle fait du bien cette montée qui nous assèche et surtout nous réchauffe… Accessoirement, j’ai passé 20 minutes à tenir l’échelle de Greg et un autre gars sous la cascade, puis laissé passer un raideuse… encore 5 minutes accroché à l’échelle et sous la douche… Gentleman… mais à quel prix !!!


c_GOPR8010.JPG8 km plus loin et 1000m encore plus haut, nous faisons une pose, je ne suis toujours pas au top, je ne vomis plus mais je ne mange toujours pas et la forme n’est pas vraiment là. Ca commence à faire très long, je me pose des questions, j’ai ralenti l’équipe toutes la montée est ça m’embête vraiment.

Pas trop d’option pour l’équipe, sinon que d’aider à ce que la forme revienne… Patience…

 

c_P1030220.JPG


Après ce repos nous passons la crête de Mouriare à 2600m, la nuit est tombée et il faut poursuivre, crêtes et vallons.

Mais dans ces montagnes nous nous en sortons plutôt bien par rapport à d’autres équipes que nous doublons régulièrement suite à nos repos régulier. Ils descendent au fond des vallées tandis que nous coupons à flanc. Le couple orienteur (moi le nez dans la carte), et Anne (la guide montagne, le nez dans le terrain) ça marche plutôt bien. Après quelques heures de plus, nous doublons tout un groupe d’équipes qui cherche en vain la balise N°10.

L’air de rien nous passons au milieu de toutes ces lampes qui fouillent la montagne pour tomber un kilomètre plus loin, pile dessus. Ravi, nous poursuivons vite notre chemin.

Ça ressemble un peu à la nuit des morts-vivants : un tas à droite, un tas à gauche et quelques zombies isolés qui déambulent sans but (enfin presque)… La seconde nuit, elle fait toujours mal !!!

Le moral est vraiment au top, car le duo Anne-Fred est vraiment au top… On n’aura pas pinaillé depuis le début.

Un long suivi des restes d’un petit canal nous mènera à la balise 11, quel boulot ils faisaient nos anciens !! Sur des kilomètres, la construction en pierres de ces canaux, ponts et tunnels. Là on se rend vraiment compte que l’eau est précieuse, l’eau c’est la vie. Tiens j’ai soif, j’ouvre le robinet…

Ensuite, on remonte un torrent en direction du col d’Izoard. Le sommeil commence à nous gagner. Après un mini stop, c’est une remontée raid à la route pour trouver le CP6. Nous réveillons les pauvres bénévoles qui dorment dans la voiture, et après un petit mot gentil.

Un peu plus haut, nous ferons une nouvelle pause. Il faut ménager tout le monde…

 

c_P1030224.JPG

Nous finissons la montée de 600m qui nous mènera à la balise 12, au bord du lac de Soulier, à 2500m. Le jour se lève, la vue est splendide.

 

 

Lundi

Je vais un peu mieux, je ne mange toujours pas mais je reprends un peu le dessus.

La suite, une traversée à flanc nous mène au pied de la crête du col Chamaurie.

Là pour trouver la balise suivante, deux options s’offrent à nous ; 1) faire le LONG tour de la crête pour remonter la vallée dernière. Ou,  2) attaquer direct l’impressionnant pierrier pour déboucher sur la crête, 200m au dessus. Après une concertation rapide, Anne nous convainc du « droit dans la pente », la guide a parlé. Je la sens bien moi cette coupe !!! 

Un petit détail, une l’équipe nous a rejoint, nous ne voulons absolument pas dévoiler notre plan de bataille. L’air de rien nous restons sur place le temps qu’ils passent, un petit pipi, un coup à boire… oups, ils nous ont doublés, pour prendre l’option de faire le tour.

 

c_P1030231.JPG

Quel bon choix !! On va même commencer notre progression dans leur sens, stratégie, stratégie.

 


 

 

Et hop, virage à gauche toute, nous voilà face à cette « montagne ». La montée dans le pierrier se passe bien. Dré dans le pentu !!!

A mi-pente, que voit-on en bas, dans nos traces ? Ben oui, l’équipe qui a fait demi-tour pour nous imiter ! A malin, malin et demi !


Bon pas bien grave ils sont déjà bien en retard. Apres quelques pas d’escalade nous arrivons sur la crête, trop bien. Une petite traversée pour retrouver le col à 2668 m où se trouve la balise 13.

C’est l’heure du petit déj !! Toujours aussi bonne cette recette de Seb Sx. Si je me rappelle bien c’est par là que Fred a recommencé à manger, comme un moineau au début mais c’est déjà bien !


c_P1030236.JPGAprès de longues minutes d’un repos bien mérité, devant un magnifique paysage, nous ne voyons toujours pas l’équipe qui nous suit. Ont-ils fait demi-tour ? Et au moment de partir nous apercevons 4 petits points au bout de la vallée ! On apprendra plus tard qu’ils sont bien montés, mais sont redescendu trop bas pour rejoindre le col !

On les comprend, la traversée était quand même un peu glissante, voir un peu engagée… Enfin pas pour des montagnards ;-)

Aller, il fait chaud et la route est encore longue. Bien plus bas dans la vallée, c’est heure de remplir les gourdes aux sources qui sortent de partout. Mais c’est quoi là-bas ? Oui, oui une dizaine de vautours sont là autour d’une carcasse. Impressionnant ces rapaces perchés sur ce gros rocher. Ne vont-ils pas nous suivre ? Non, je vais d’un coup beaucoup mieux…

C’est bien la preuve que Fred est sur la bonne voie… Pas sûr que 24h auparavant, les vautours ne se soient  pas jetés sur lui !!!

Allez un dernier petit 2300m après le col de la Crèche pour attraper la balise 14 et droit dans le pentu, vers le bas ce coup-ci, au milieu des bois, pour arriver 1000m plus bas au Château Queyras.

 

c_P1030245.JPG

 

 

PARTENAIRES MERCI

 

Lire la suite

Raid In France - section 2 et 1bis

22 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

 Fred : Et zou c’est parti pour la section 2, en VTT,

 Le single est top joli, ça fait du bien de pédaler, surtout avec ce profil descendant. La section est courte mais la fin est assez technique, une belle descente dans les cailloux où nous croisons déjà les équipes de tête qui remontent en trek.

Nico : Avec mes côtes en souffrance, je ne fait vraiment pas le malin sur la fin… je serre les dents en me disant que ça sera mieux plus tard. L’optimisme : la qualité première pour les raids longs ???

Greg : J’ai pas compris en voyant une équipe étrangère partir avec les pompes de montagne aux pieds sur la section VTT (sont fous ces Romains!) j’espère qu’il n’y a pas d’autres glaciers!

 

Trek 1Bis,

Pas vraiment le temps de traîner à la transition, nous attaquons directement le 2ème trek qui est en fait un itinéraire bis, comme le 1er trek était plus court...

 

b2_P1030187.JPG

Le 1er kilomètre est assez raide mais ensuite la montée jusqu’au chalet du Riou n’est pas trop raide. Nous y trouvons Béa d’endorphinmag et une belle fontaine rafraichissante.

 

b2_Sans-titre2-copie-1.JPG


Puis les choses commencent à se corser. Ca monte, ça monte, je commence à avoir des sueurs, puis je vomis, beuurk et d’un ; c’est le 1er d’une longue série qui va durer toute la nuit. On s’arrête régulièrement, je suis à plat. Mais grâce à Greg et Nico qui me soutient et me tracte, on avance, encore et encore, merci les mecs, trop fort. Mince Fred nous avait bien prévenu qu’il se transformait en mister Hide. On doit avoir une quinzaine d’heures de course et jusque là on commençait à prendre notre rythme.

Difficile comme situation… on se sent un peu impuissant, alors on tracte et on porte un peu le sac… D’ailleurs, rétrospectivement, vu l’état de forme de Fred, on aurait dû plus porter le sac… On essaie aussi de le forcer à bouffer… mais le résultat est souvent le même : retour à l’envoyeur !!!

 

b2 P1030192

Anne donne un coup de main à la carte et notre tracé reste très bon…

 

 

 


 

 

 

Nous passons le col de Fréjus, col de la Pisse, col de la Trancoulette…

Lac des partias… petit passage nostalgique…

 

b2_P1030196.JPG

 

Le coin est toujours aussi joli…

Pour redescendre à la balise N°3bis, une cabane au bout de la crête des Chalanches.

Là, dans la cabane, il y a un lit !! Oui oui, un lit ! Bon il ne reste que l’armature métallique mais ça engage bien à un petit repos. Greg et Nico laissent le lit au malade (moi) et notre féminine (gentleman) pour eux, c’est par terre.

Le super plan repos n’est pas si cool, toutes les 2 minutes il y a une équipe qui vient pointer la balise et regarde dans la cabane pour voir si il y a une place. Et mon Nico, la main sur le cœur ne peut s’empêcher de proposer une place pour s’abriter, manger à l’intérieur. A ce moment je lui en veux, pas moyen de fermer l’œil, je suis mal et là, je serais plutôt  « touche pas à ma cabane, c’est au 1er arrivé … ». Ca tranche avec Nico le bon samaritain, « viens chez moi, la porte est ouverte, j’ai jeté la clé … ».

Je me mets facilement à leur place… On accueille donc l’équipe Issy Av 2… que je n’ai même pas reconnu… Patrick me fait cadeau des restes de son lyoph… échange de bons procédés…

Au bout d’1h30 on décale, pas moyen de se reposer. Nous passons la crête des Neygées à 2600m, pour redescendre derrière, sur la balise 4bis. Il doit être  2 ou 3 heures du matin et nous décidons de stopper un moment pour dormir une ou deux heures, surtout pour moi. Ca fait un paquet d’heures que je vomis sans arrêt et les batteries sont à plat.

 

b2_P1030199.JPG

Deux heures plus tard c’est repartis, je vais un peu mieux, nous effectuons une belle coupe à flanc pour retomber sur le bon chemin. Ouf, en plus d’être malade si je les plante en orientation, ils vont m’étrangler. Aucun risque… Les Yogi Tea sont des non-violents ;-)

Tout va bien, la balise 5bis est là. Pour la balise 6bis, le jour se lève devant une éventuelle coupe. Mais là, un beau ravin nous barre la route. Un petit détour sera le choix raisonnable de l’équipe. Encore une balise et c’est enfin la fin de ce trek qui aura été une nuit d’enfer pour moi.

Impressionnant preuve de courage et de détermination… Je commence à m’inquiéter car on trime depuis 24h et les réserve de Fred doivent vraiment être très très basses. A part ça, l’équipe fonctionne bien chacun rendant le calvaire de Fred le moins dur à supporter… L’ambiance reste bonne, même si je vois les barrières horaires nous rattraper petit à petit. On n’a pas vraiment le choix de toute façon, a part fouetter Fred, je ne vois pas trop… Non faut pas le fouetter il va vomir sinon.

 

PARTENAIRES MERCI


Lire la suite

Raid In France : section A

22 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Samedi

Nico : Nuit courte et peu efficace pour moi... Le stress sans aucun doute... Ma prépa n'a pas été du même niveau que les années précédentes. D’autant plus qu’un accident en vélo-taff m’a amoché quelques cotes et râpé l’omoplate droite, celle qui porte le vélo L… Du coup, j'ai vraiment peur d'être le "maillon faible"... Je suis prêt à l'accepter, mais pour l'équipe ça m'ennuierait ...

Enfin bref, plus trop le temps de se poser de questions, nous enfourchons nos VTTs et filons sur la ligne d'arrivée.

 

a_IMG_6332-copie-1.JPG

Greg : Euh non Nico là c’est le départ, l’arrivée ça se passera en canoé et 1 semaine plus tard !

On récupère un rectificatif... Finalement (comme nous le pensions) nous irons au col du Sélé, mais le passage au col de la Temple est annulé, la remontée au col du Sélé est complètement verglacée. Nous ferons donc un aller-retour.

Mais tout d'abord il nous faut monter à Ailefroide en VTT . Montée neutralisée et départ en groupe à …4h, donc cool nous prenons bien notre temps : objectif zéro transpiration. Nous partirons avant dernier, donc pas de stress.

 

a P1030154

 

Une fois à Ailefroide nos deux supporters acharnés sont là : un coucou, c'est toujours bon pour le moral ;-)

On récupère la balise IRIDIUM qui permettra d'être géolocalisé en permanence.

On refait les sacs avec le matos haute-montagne.


a_IMG_6358.JPG

 

Le glacier du Sélé et son col nous attendent de pied ferme. Après pas mal d'attente, ce sera à notre tour de partir : une libération, rapide coup d'œil sur la carte et le road book et zou! Pas de stress il n’y a qu’une équipe derrière nous.

 

a_IMG_6379_mug2.JPG


Cette section technique est neutralisée : 7h30 mini. Pas difficile en termes d'orientation, il suffit de suivre la voie normale...

 

a_IMG_6386.JPG

 

Comme je suis bien dedans, j'ai pris l'option de mettre tout de suite mes grosses... c'est toujours ça de gagné!


a_P1030172.JPG 

On mettra les crampons une fois arrivé sur le glacier. L’encordement est nécessaire. Notre allure est bonne et nous allons doubler pas mal d'équipes au cours de l'ascension... Sans forcer le rythme non plus.

 

a_P1030175.JPG

 

On est à vitesse de croisière.

Le cadre est vraiment exceptionnel!!!

Nous croisons les équipes de tête qui cavalent, ainsi que tous les copains... rare!

Nous arrivons au sommet avec l'équipe de Xtof. Bien sympa à partager.

La redescente est rapide et on a vite fait d'enlever les crampons... la fin du vallon est un peu fastidieuse... Nous mettrons un peu moins que le temps limite.

Les équipes ayant eut le temps de préparer les cartes partent immédiatement après 7h30 de course...

De notre côté, on gère la course à notre main : On prend bien le temps de lire les carte avant de repartir...

Go go go!!! Euh pas si vite quand meme, comme prévu y a Grèg qui supporte pas les chaussures de montagne et le steak initialement prévu est bien au menu! Bon plus le choix, l’ampoule nous servira pas pour nous éclairer la nuit faudra percer tout ça  pour l’oublier un peu. 

 

PARTENAIRES MERCI

Lire la suite

Raid In France : prologue...

22 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Nico :

jeudi

 ça y est cette fois nous y sommes.

L'Argentière la Bessée : camp de base de l'édition 2012 de Raid In France.

Le petit trajet en camion a vite été avalé. le passage au col du Lautaret nous laisse espèrer de belles sections Montagne

 

00 P1030104

 

Les choses sérieuses peuvent commencer.

C'est parti donc pour les vérifications du matos. Comme chaque année, on retrouve les bénévoles et responsables d'activités souriants. Mais stricts.

 

00_P1030105.JPG

La matos est listé avec précision. Les certificats d'aptitude aussi... et on comprendra mieux pourquoi ensuite.

Greg :

 Ils vont même jusqu’à vérifier les 2 sachets de pharmacie pour les 2 assistances à la gélule d’Imodium prêt !

En une grosse demi journée, nous bouclons l'administratif.

Il nous reste tout de même à préparer la logistique : bouffe et habits que nous pourront utiliser au cours de la course.

Dans un premier temps, chacun va se préparer 3 "packs" de nourriture (1 pour tout de suite et un par bidon). Cela correspond aux 3 portions entrecoupées des assistances (avec repos de 4h obligatoire).

 

00 P1030109

Pour le reste, pas mal de possibilité : on peut aussi charger la caisse VTT (à 28kg) et la caisse montagne.

On n’a pas trop hésité sur la bouffe : du bon et du gras... et du bon pain (hein Fred). En plus, des Lyoph (MX3) et des soupes déshydratées qui nous permettrons de nous réchauffer si nécessaire.

 

00 P1030112

Cette année, en plus de gels (MX3, version tube de dentifrice), on pourra compter sur les barres amande de PERLAMANDE (un régal).

 

perlamande 4cm

En fin de journée, la course est présentée aux coureurs... La pression monte d'un cran... Heureusement une petite collation nous attend pour dénouer les estomacs....

Nous sommes hébergés par un pote d'Anne, Seb C. Nous passons une soirée sympathique avec lui et il se propose comme nouveau partenaire (TRIPLE ZERO).

 

triple_zero.JPG

On n’hésite pas une seconde... et nous voilà avec de belles doudounes bien chaudes. Et supers légères!! En plus elle vont bien nous servir.

 

 

Vendredi

 

00_equipe24.JPG

Il restait une ou deux vérifs à faire et aussi a charger les caisses et les bidons... Finalement la journée passe super vite et l'on va réussir à rater le défilé officiel. Faut quand même préciser que le pesage du premier bidon nous a assis : Verdict 15 kg de trop sur la balance …. Mince faut enlever de la bouffe !

Nous sommes à l'heure quand même pour le prologue...

Tout juste pour récupérer le sportIdent...

Apres c'est un peu la folie sur les premières balises : 300 gugusses plein de testostérones qui se précipitent sur les pauvres bénévoles... J'ai cru un moment qu'un d'eux allait se faire piétiner... pas glop...

 

01_prologue1.jpg


Du coup Fred, nous concocte un itinéraire bis loin des foules... On est à bloc!!! Au bout de quelques balises, je file le doigt à Greg afin de me reposer un peu... Le travail d'équipe... toujours le travail d'équipe.

Sur les balises du haut, Fred va filer hors carte, mal inspiré... on va perdre beaucoup de temps avant de se recaler... nous finissons enfin la CO après 45 minutes, mais il nous manque 3 balises... Dur dur... nous sommes avant dernier... Damned.

On s'y est vraiment pris comme des bleus... tant pis! On tache de réconforter Fred qui est bien dégoutté...

On relativise quand même, on va perdre au pire 30 minutes sur les premiers... il y a encore 150h de course...


On retrouve Jean et Suzie et mes crampons (ouf!)... Oui je sais la boulette, j’avais oublié de prendre les crampons de Nico en même temps que les antibotts au magasin, comme quoi un texto ça remplace pas un coup de fil ! Ca fait plaisir d'être supporter par ses proches.

On rentre tous chez Seb on l'on passe la soirée à finaliser les équipements.

Il est temps d'aller se coucher... départ à 4h

 


PARTENAIRES MERCI

Lire la suite

Le collet d'Allevard, c'est pas si mal...

12 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Ski-alp

En fait, dimanche dernier, ça devait être pas si mal un peu de partout...

Surtout en bordure de station et dans la forêt...

 

Les conditions nivologiques et la motivation de Laurence a sortir ses pelles à pizza (d'une largeur indessente) nous ont fait nous diriger inévitablement sur un station.

Le séance de révision d'ARVA de l'AM, nous a permis de ne pas trop nous poser de question.

 

Le collet d'Allevard... et plus particulièrement le super Collet...

 

Description rapide : quelques remontées pas trop de monde, quelques boulevards, de la forêt, et beaucoup de neige vierge... Mais alors beaucoup!

 

La journée fut géniale... Comme le montre la vidéo (en HD c'est encore mieux) :

 

 

 


 

 

Lire la suite

Une belle idée de cadeau... vraiment belle!

8 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #VTT

Vous êtes en quête DU cadeau pour le 25 décembre prochain ?! D?une idée originale pour réconcilier un proche avec le vélo ? D?une activité qui sorte de l?ordinaire pour lui faire retrouver le sourire ?

Et si vous lui offriez une séance de découverte du plateau du Vercors à Vélo à Assistance Electrique ? 


Ce moyen de locomotion accessible et ludique qui réconcilie avec la pratique du cyclisme et permet de pratiquer tout en douceur, accompagné d?un moniteur sympathique.

VELECTRIP vous propose ses bons cadeaux :

2h30 de promenade à la découverte du Vercors pour le prix de 2h.
 
Pour rappel, les tarifs (pour 2h de prestation, prêt du vélo et du casque compris) sont :

  • 1 ou 2 personne(s) : 76e
  • 3 personnes : 105e
  • 4 personnes : 140e
  • (5 et plus : me consulter)

  • Comment recevoir votre/vos bons cadeaux ?
     
    Répondez directement à ce mail en précisant :
  • le nombre de bons que vous souhaitez,
  • le nombre de personnes concernées,
  • ainsi que vos coordonnées postales.

Vous les recevrez alors directement par courrier une fois votre règlement reçu par VELECTRIP.

Dernières informations :

  • des bons cadeaux VELECTRIP seront en vente au marché de noël de la Poussada (Espace Vaucanson / 82, rue Anatole France / 38100 Grenoble) le jeudi 13 décembre, entre 12h et 18h.
  • une autre idée de cadeau de noël qui « décoiffe », les DVDs de nos amis de PlaneteD (www.planeted.eu) : http://youtu.be/otGgQGjzbqM

A très bientôt sur le Vercors !


L. Mercier.

 

PS : VELECTRIP mettra tout son savoir faire en oeuvre pour que chacun soit pleinement satisfait de son expérience, mais ne peut, en aucun cas, être tenu responsable des séquelles et autres effets secondaires découlant de la sortie, tel un achat – compulsif – d?un Vélo à Assistance Electrique.

Partez à la découverte à vélo électrique !
  www.velectrip.net

 

 


 


 

 

Lire la suite

ski - reprise

4 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Ski-alp

trois jours sous forme de pyramide descendante (en tere de D+ et de beau temps):

 

Friday 2000m avec les copains du DSA dans tout les coins... et le Recoin de Charousse... une fois au dessus de la mer de nuage, le soleil nous a bien réchauffé...

Mais que c'est dur de se remettre aux skis avec mes allumettes de 160cm...

 

GOPR8126.JPG 

 

 

Samedi avec Pierre, plus cool (1500m D+) au Moucherotte... pas mal de monde encore les mamans du DSA se remettent à skier... et les poilus skient toujours... Tout le monde se reconnaitra!

Un vrai régal le sommet avec tout les pins dégisés en choux fleurs... bons le soleil fut un peu radin, et présent dans les 200 derniers metres... pas plus!

 

moucherotte_mer_de_nuage.JPG

Photo de Seb

 

 

Dimanche Avec Francine et Pierre (700m D+) au Charmant Som... dans la tourmente... on ne sera même pas allé au sommet ultra souflé... et miné de cailloux... L'aller et le retour par l'ancienne piste et les cretes du Mont Fromage nous ont mis dans une belle ambiance de Noël... On aurait presque trainé si il ne faisait pas si froid... et si le poulet ne nous attendait pas au chaud dans le four... sic!

 

12_decembre-5025.JPG

 

Dur dur la reprise!

 

du coup j'ai la creve depuis lundi....

Lire la suite