Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

Raid In France - 2011 : La fraicheur Dromoise

7 Octobre 2011 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Laurent : Après avoir mis le feu à la cabane du castor que nous avons cherché en VTT pendant  plus d’une heure pour traverser la rivière LE BES (elle porte bien sont mon celle là),  nous finissons la section de vélo sous la grosse chaleur.

Enfin  l’assistance n°2 et nous en profitons pour prendre 2 heures de repos mais il faut d’abord et encore démonter les pédales et le matériel sur les vélos Grrrrrrrrrrrrrr.

Nico : la routine quoi ;-)

Il est midi et j’en profite pour souhaiter à mon épouse un bon anniversaire grâce au téléphone portable du grand chef PASCAL  BAHUAUD qui  me redonne du tonus et me fait verser ma petite larme. 

Nous  préparons notre matériel pour la suite du voyage en kayak et remplissons nos estomacs et nous nous jetons à l’ombre de nos assistant (nos 2 bidons bleus décorés aux couleurs de YOGI TEA) pour une courte sieste de quelque minutes.

Sam : Ah bon ? Elle a pas durée 2h ?

Laurent : Il fait encore chaud quand nous partons vers les 14h pour cette section de 55km que nous espérons faire en 6 ou 7 heures.  

Je fais équipe avec Nico et Carine avec Sam, le niveau de la Drome n’est vraiment pas très haut et dès les premiers coups de pagaies notre bateau gratte déjà  le fond de la rivière alors que l’embarcation de Sam et Carine nous distance facilement et après quelque heures nous nous apercevons que la différence de poids entre les 2 kayaks nous (Laurent et Nico) pénalise énormément,  la journée va être longue. 

Sam : Mouais, c’est ce qu’on dit….

Nico : Notre ligne d'eau doit être 10 cm plus basse... Mais finalement nous progressons assez synchronisés

Laurent : La rivière ne pose aucune difficulté mais son faible débit nous oblige à chercher constamment les passages entre les cailloux et les bas fonds. On arrive presque à en jouer, les heures passe vite.

Sam : La recherche de la bonne (et étroite) veine d’eau nécessite une attention permanente, qui maitient le barreur eveillé sans difficultés. Les trajectoires doivent être bien propres sous peine de finir dans les branches en rive, ou scotchés sur les galets en intérieur de courbe. Pas de tout repos. Je le payerai pas la suite…

Laurent : De temps en temps, nous croisons des baigneurs et baigneuses qui font trempette, nous échangeons des bonjours de politesse, ils nous regardent avec étonnement et se demandent surement qui sont ses extraterrestres, nous continuons notre chemin.

Sam : Comme d’hab, je suis aux p’tits soins avec ma chère coéquipière. Je descends seul pousser le bateau qui frotte sur les cailloux, pour qu’elle ne se mouille pas les pieds. Mais du coup, elle s’endort…

Laurent : Après le passage de la ville de Die, il faut poinçonner la balise 20. Nous en profitons pour faire une petite pause pour manger et boire.

 

 

Sam : Sur notre droite on aperçoit un secteur de la 1ere section de VTT, entre Font d’Urle et Chamaloc, fait 2 nuits plus tôt.

Laurent : Le soleil qui commence à se coucher nous gène de plus en plus dans la lecture de la rivière et la fin de la section ressemble de plus en plus à du flipper, entrecoupé de séance de portage. 

Nico : Pas eu le temps de s'ennuyer... Laulau, c'est mis à ronchonner (signe de forme olympique) quand la lassitude se faisait sentir ;-)

 Sam : Le coucher de soleil, c’est émouvant quand même…

Laurent : Enfin l’arrivée après 6 heures de navigation, nous poinçonnons la section et sortons les bateaux de l’eau. On se change rapidement pour enfiler des vêtements secs.

 

 Nico : De mon côté j'avais pris l'option de ne pas me changer... et j'ai bien regretté... le sechage a été un peu plus long que prévu...

Notre sac de matériel de montagne dont nous avons besoin pour la section suivante qui est un long trek avec des ateliers de cordes est introuvable. Après plusieurs coups de téléphone de l’organisation, notre sac est retrouvé mais il nous faudra attendre la livraison pendant 1 heure. 

Sam : Celui qui fait un sans faute sur le règlement, en ben il est costaud, parce que ya des peaux de banane partout !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

suzie 08/10/2011 16:44



la rédaction du compte-rendu est bien laborieuse cette année, et c'est bien dommage car nous l'attendons impatiemment! Alors, courage à tous les 4 pour le faire avancer un peu plus vite.


Et encore bravo pour cette belle aventure.


Suzie