Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

RAID IN FRANCE : Premier trek dans le Mercantour

7 Février 2013 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

AT8/CP15 :

Fred : Là, les organisateurs on fait un feu. Les vélos remis dans les caisses, on se fait une tartiflette ! Oui, oui j’avais quelques patates que je traînais depuis le début, acheté du reblochon à l’épicerie 4h avant et des tranches de jambon. Ben voilà là patate ouverte en deux morceaux, le jambon et reblochon dedans, le tout sur le feu, et voilà un repas au top.

Nico : Un grand moment… Un peu une version scout "revival" !!!

Pour nous, la course a évolué d’une manière subtile mais nous avons changé de mode. Suite à la barrière horaire, nous n’avons plus grand-chose à espérer en termes de classement… Rien de grave mais c’est comme ça.

Lors des sections, nous sommes toujours focaliser sur l’efficacité, par contre, les transitions se font à une allure plus "relax"…

 

Mercredi

Section 10 Trek

C’est donc un départ nocturne qui nous fait remonter le vallon des granges communes.

L’ambiance est au beau fixe, cette transition, nous a fait beaucoup de bien.

Après avoir pris la balise 26, nous voilà au CP16 à 2700m. Un petit détour sur la route car nous n’avons pas le droit de couper, parc national oblige.

C’est un long parcours assez monotone sur un chemin bien tracé.

Je suis vraiment à l’Ouest sur cette partie… j’alterne yeux ouverts et yeux fermés… assez efficace… enfin moins qu’une sieste !

La lassitude nous gagne et finissons comme d’autres équipes par faire un petit bivouac.

Après un petit sommeil nous voilà reparti. Un kilomètre plus loin, pas encore assez réveillé probablement, je fais 100m de trop sur le chemin. Demi tour, mais nous voilà nez à nez avec trois autres équipes. Allez tout le monde fait demi-tour.

A tous nous trouvons rapidement la petite trace qu’il faut prendre, mais Anne n’est pas là. Certainement encore moins réveillée que moi elle est partie, guidée par son feeling, voir un chemin. Nous l’attendons 15min, ce coup là ça n’a pas marché ! Quant elle revient, les autres équipes sont déjà loin.

Du grand n’importe quoi ! On cherchait un chemin à droite et Anne est partie à gauche… Je lui rappelle que l’équipe doit rester groupée… une nouvelle fois… autant de jour ça se fait… mais de nuit, ça peut vraiment être dangereux.

Nous empruntons à notre tour le bon chemin, qui est long…

Le temps se gâte, il pleut, j’ai peur que le raid ne change d’ambiance. Jusqu'à présent nous avons eu beau temps et c’est une grande chance.

La montée au col de Cime plate va être longue pour Anne. Au sommet entre vent et brouillard, nous retrouvons les trois autres équipes, on passe devant. Ca motive Anne, qui redescend la pente à toute vitesse ; puis une traversée à flanc nous mène au col de la Bressa.

Là, ça va être mon gros plantage du raid, comme beaucoup certainement. Il y a des lampes partout. Sur la carte je vois qu’il faut aller au col et suivre un peu la crête pour tomber sur la balise. J’ai confiance, vu le nombre d’équipes autour.

 

 

 

 

En bon équipier, je tente d’apporter ma pierre à l’édifice en allant voir un peu plus à droite… un peu plus à gauche… mais sans résultat… Fred serait il faillible ? Non ce n’est pas possible !!!

Je cherche, nous cherchons, le temps passe et repasse et passe encore et encore jusqu’au levé du jour, pour qu’enfin je comprenne où se trouve en réalité la balise.

On réveille Anne qui a fini par se mettre dans un coin au fond de son duvet, et de profiter de ce temps pour récupérer.

Le jour levé et la balise enfin pointée, on entame la descente dans un chemin de pierre. Qu’il est long ce chemin ! Une petite pose, et c’est reparti.

Quelques heures plus tard, il y a la Balise B29 qui se trouve au fond d’une vallée très encaissée.

Jonction de ruisseau : sans doute ma définition de balise préférée… il y aura forcément de l’eau, des ravines, des broussailles, voir des blocs et même pourquoi pas un peu de vert3… joli programme, non ?

Nous prenons le bon passage pour descendre dans un bois, une pente très raide, debout, sur les fesses, en glissade, nous finissons par arriver en bas. Super, voilà la Balise.

Un petit coucou à l’équipe Issy Av 2 qui sieste au

Un dernier parcours au fond de la vallée les pieds dans l’eau est nous voilà a l’AT9/CP17.

Là une équipe arrive par le bas. Ils n’ont pas réussi à descendre sur la balise et fait le tour !

L’organisation nous dit qu’il est possible d’arrêter le raid là ! Non non, on continue, mais il faut repartir avant 17h.

Greg : Comment ça arrêter le raid alors qu’on n’a pas encore passé la barrière horaire, on n’est pas des « quand même » !

La question ne se pose même pas !! Tout le monde a envie de finir le voyage pas ses propres moyens.

Nous avons une petite heure pour monter les VTT.

Greg se lance dans la mécanique (pour changer) sur le vélo de Nico. Sa roue libre a des signes de faiblesse. Mais sans trop d’outil il y arrive juste à temps !

Ça pouvait attendre… ou pas. Mais on avait un peu de temps alors on a fait le boulot. Enfin Greg, mister VTT !

Polyvalence : la force de l’équipe. Chacune de nos forces est un plus pour l’équipe. Nos faiblesses sont palliées par les autres équipiers.

 

PARTENAIRES MERCI

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article