Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de nicnic38

Raid In France : via ferrata de Chateau Queyras

28 Décembre 2012 , Rédigé par nicnic38 Publié dans #Raid

Section 4 Via ferrata

 

Nico : Petite pause au bar du village pour un coca salvateur…

Greg : On se jette tous sur le bout de fromage et la viande de Grison que sort Anne de son sac.

Fred : Ah ! Enfin, on va s’amuser ! Nous sommes un peu coupés dans notre élan, car nous avons une pénalité d’une heure pour ne pas avoir pris les quatre duvets. Eh oui, chaque section a son lot de matos obligatoire et nous sommes passés à coté de ce détail.

Sans commentaire, Il faut croire que beaucoup d’équipe on aussi bien lu que moi… Sur le road book les explications n’étaient pas si formelles… Enfin bref… Cette heure elle est pour moi L

Bon, pas bien grave, on met à profit ce stop forcé. Vite un petit dodo, c’est toujours ça de pris pour la suite. Moi j’en profite pour regarder les heures de passage des autres équipes. Mince les premiers nous ont déjà mis 1 journée dans la vue. Bon d’accord ils se sont pas arrêtés au bar à Château Queyras mais quand même …ils tracent .

 

 


 

Ce repos nous aura permis d’être bien Aware et d’enquiller la superbe via mocho rapido !!!

 Une heure plus tard, top chrono, nous voilà sur la Via. Sous nos pieds l’impressionnant torrent du Guil gronde. Le cadre est top, on s’en prend plein les yeux. Petite séance caméra avec Nico. Oups mes bâtons ! Ils se sont décrochés et j’ai failli les perdre au fond du torrent.

 

 

Après une bonne demi-heure de Via, c’est déjà la fin. Dommage.

 

  

Section 4 suite trek aquatique

Pour la suite, il faut longer la rivière.

 

Je sais que la barrière horaire pour le kayak n’est plus jouable, par contre, celle du raft, ça devrait le faire, si on ne traine pas… je mets alors un peu de rythme.

Nous avons rattrapé une équipe, le rythme augmente. Bien qu’il n’y ait rien à y gagner, à part un peu de fatigue, l’esprit de compétition nous gagne, ça accélère encore.

Et que je te double, et qu’il me redouble… le petit jeu nous est plutôt favorable, jusqu’au moment où les bords deviennent plutôt abrupte, quelques petits passages avec des cordes. Et puis, pas moyen de passer. Et M… nos poursuivants sont là, on ne pourra pas trouver le passage « discretos ».

Mais bon, pas moyen de savoir où est la suite. Nico qui n’a peur de rien me dit qu’il faut sauter dans la rivière et traverser. Je regarde l’endroit qu’il me montre. Non non, pas possible, ce n’est pas ça. Il y a un bouillon du diable. On va en perdre un ou deux dans la manœuvre !

Ça passait !!! à 400%

  


 On revient sur nos pas avec l’autre équipe et remarquons une flèche qui indique la rivière. Ben si, ils veulent nous faire traverser ici. Il y a moins de courant, mais quand même…

Les deux équipes se mettent en commun pour faire une chaîne humaine et s’aider mutuellement à traverser. Voilà c’est passé, même en course l’esprit du raid, c’est avant tout l’entraide.

Mais bon c’est fait, chaque équipe se regroupe et c’est reparti. Un peu plus loin, les choses sont plus explicites. Il y a une corde tendue au dessus du torrent. Pas d’hésitation on s’y agrippe et passons rapidement de l’autre coté. Encore un bon petit moment dans l’eau et les rochers et voilà la fin en vu. Belle section.

C’est vraiment ce genre de section que je cherche quand je fais du raid : il faut être habile, malin, observateur… un truc de baroudeur… Un régal donc !

 

 

PARTENAIRES MERCI

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

greg 02/01/2013 20:15


En fait avec le recul ces sections les pieds dans l'eau ça fait du bien.


Façon Thalasso à la sauce Pascal B.


Manque plus que les bains de boue, les jets d'eau on les à eu en canyon.


Grèg